Tout sur affrontements

Le président ukrainien Petro Porochenko était en mauvaise posture mardi, sa majorité fragilisée après les affrontements meurtriers à Kiev entre policiers et nationalistes qui ont rappelé l'opposition d'une partie de la société à une réforme, voulue par les Occidentaux, qui garantit plus d'autonomie aux séparatistes.

Le bilan des affrontements confessionnels liés à la Syrie qui ont secoué cette semaine Tripoli, la grande ville du nord du Liban, s'élève à 15 morts et 112 blessés, a affirmé samedi un responsable des services de sécurité.

Au moins 90 personnes samedi et 19 dimanche, en majorité des civils, ont péri dans les violences en Syrie, premier week end du jeûne du ramadan pour les autorités, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Parmi les morts figurent 52 civils, 33 soldats et 24 rebelles.

Depuis mi-février, les FN, qui tiennent le nord du pays depuis 2002, ont pris quatre localités dans l'ouest. Les affrontements se poursuivent aussi Abidjan.

Cinq policiers ont été tués ce mercredi, victimes de "tirs à l'arme lourde", dans un quartier populaire d'Abidjan favorable à Alassane Ouattara.

Quelque 173 personnes ont été tuées et 471 arrêtées entre les 16 et 21 décembre en Côte d'Ivoire, a indiqué jeudi la Haute commissaire adjointe aux droits de l'Homme de l'ONU, Kyung-Wha Kang, citant des informations reçues par des responsables des droits de l'homme sur place.

Des manifestants ont été tués par balles ce jeudi à Abidjan, au moment où les forces de l'ordre ont dispersé des manifestants pro-Ouattara qui voulaient marcher sur la télévision d'Etat.

La victoire d'Alpha Condé à l'élection présidentielle de Guinée est contestée par son opposant, Cellou Dallein Diallo. Le calme est revenu malgré certains incidents "isolés". Selon une source policère, deux nouveaux morts sont à déplorer. Le bilan s'élève à quatre personnes décédées depuis lundi soir.

Le bilan provisoire des violences interethniques qui font rage dans le sud du Kirghizstan a atteint 97 morts et plus de 1.200 blessés. Au moins 32.000 adultes et des milliers d'enfants se sont réfugiés en Ouzbékistan voisin. Un couvre-feu de 24 heures a été établi.