Tout sur AFCN

Le bourgmestre d'Olen, Seppe Bouquillon (CD&V), a indiqué jeudi croire les experts de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) et d'Umicore lorsqu'ils disent qu'il n'y a pas de danger immédiat pour la santé publique et l'environnement. Mercredi soir, la RTBF affirmait avoir enregistré avec l'ONG Greenpeace des taux de radioactivité anormalement élevés autour du site d'Umicore situé dans cette commune anversoise.

Le réacteur nucléaire Tihange 2 a été mis à l'arrêt dimanche, indiquent l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) et Engie Electrabel, qui exploite la centrale située près de Huy.

Les bunkers pour le stockage des déchets nucléaires radioactifs sont pleins, rapportent samedi L'Echo et De Tijd. Belgoprocess, la société publique responsable de ces déchets, avertit dans son rapport annuel qu'une solution doit être trouvée rapidement.

Le réacteur de Tihange 2, à l'arrêt depuis le mois d'août, doit redémarrer dimanche à 23h00, selon un message publié sur le site "Transparency" d'Engie Electrabel. L'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) l'a autorisé la semaine dernière.

Le réacteur nucléaire Doel 1 a été relancé lundi soir, après plus de dix mois de mise à l'arrêt, a confirmé l'exploitant du site, Engie Electrabel. Il s'agit d'une phase test, l'objectif étant de revenir à pleine capacité dans les prochains jours. Désormais, six des sept centrales belges produisent de l'électricité.

Les réacteurs nucléaires Doel 4 et Tihange 3 redémarreront bien mardi, premier jour de l'an, a indiqué lundi leur exploitant, Engie Electrabel. Quatre des sept réacteurs présents en Belgique seront alors opérationnels.

L'indisponibilité des réacteurs nucléaires Doel 1 et 2 a été prolongée. Le premier sera hors service jusqu'au 15 mars alors que le second devrait être opérationnel après le 28 janvier, a annoncé mardi l'exploitant Engie Electrabel. Les précédentes estimations du groupe tablaient sur une reprise fin janvier pour Doel 1 et fin décembre pour Doel 2. Le redémarrage de Tihange 3 pourrait par contre être avancé.

Le réacteur nucléaire Doel 4 sera à nouveau couplé au réseau électrique dès ce jeudi soir, avec deux jours d'avance sur le planning, indique jeudi Engie Electrabel, qui exploite la centrale. L'unité, d'une capacité de 1.000 MW, devrait atteindre sa pleine puissance d'ici le week-end.

Que la Belgique ait vendu ses centrales nucléaires à un opérateur étranger n'était sans doute pas le choix le plus judicieux, a estimé mercredi la ministre de l'Energie Marie Christine Marghem (MR) lors d'une conférence de presse. Les réacteurs opérationnels aujourd'hui, Doel 3 et Tihange 1, assureront "sans difficultés" l'approvisionnement en électricité de la Belgique jusque fin décembre, a-t-elle toutefois spécifié après une réunion de la 'Task Force', composée des principaux acteurs de l'énergie (Electrabel, Elia, la CREG et la DG Energie).

Le retour progressif des unités nucléaires sur le réseau se poursuit, indique mardi Engie Electrabel. Les travaux sur Doel 1 prendront plus de temps que prévu. Ils devraient porter l'indisponibilité de la centrale du 10 décembre 2018 au 31 janvier 2019. A l'inverse, Tihange 3 pourrait revenir plus rapidement que prévu si la méthodologie d'action proposée par Electrabel est acceptée par l'AFCN. Tihange 1 a redémarré le 12 novembre en avance sur le planning initial.

L'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) donne son feu vert au redémarrage de Tihange 1, annonce l'institution sur son site internet. Le réacteur nucléaire est à l'arrêt depuis le 13 octobre pour maintenance.

L'organisation de défense des consommateurs Test-Achats demande au gouvernement d'agir pour atténuer la hausse de la facture d'énergie. Selon Test-Achats, une famille sur cinq est en situation de précarité énergétique. En comparaison avec septembre 2017, le prix de l'électricité pour un ménage moyen a augmenté de 142 euros et le prix du gaz de 246 euros.

L'Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN) lance une campagne de sensibilisation à partir de lundi sur les risques liés au radon, deuxième cause de cancer du poumon en Belgique, après le tabac. Jusqu'au 31 décembre, les Belges pourront se procurer un détecteur pour mesurer leur exposition au radon.

Le réacteur Tihange 2 s'est arrêté lundi de manière non programmée. Il s'agit d'un arrêt automatique, à la suite d'un problème au niveau de la connexion avec le réseau haute-tension, selon un porte-parole d'Engie Electrabel