Tout sur action syndicale

Aucun bus du dépôt du TEC Liège-Verviers ne circule ce mercredi matin et seuls 5% des bus et métros circulent à Charleroi, en raison de la manifestation organisée en front commun syndical à Liège contre les mesures du gouvernement Michel. La situation est moins problématique ailleurs.

Après l'automne social houleux de l'année dernière, le printemps risque également de s'enflammer. Dans le secteur du métal, les actions ont déjà commencé et certains syndicats ont déposé des préavis de grève. Les mouvements sociaux concernent majoritairement l'épineux dossier des prépensions que le gouvernement tranchera vendredi.

Des gares abandonnées, un aéroport vide, des autoroutes très peu fréquentées, des grévistes qui se réchauffent à un feu et bloquent la route... Aperçu en images de la grève nationale de ce lundi.

À quelques jours de la grève générale, les politiques et les (fédérations d') employeurs multiplient les déclarations incendiaires. Ainsi, le ministre de l'Intérieur "s'assurera, heure par heure, que la grève est bien proportionnelle et qu'au besoin il fera intervenir la police". Le chef de groupe MR à la Chambre finalise une proposition de loi qui donnerait autant de valeur au "droit du travail" qu'au droit de grève. Les fédérations d'employeurs estiment que les limites du droit de grève ont été atteintes et les employeurs individuels clament qu'ils se rendront en masse au tribunal.

La SNCB s'attend à de fortes perturbations du trafic national et international lundi, première journée d'une série de grèves tournantes initiée par le front commun syndical. Les zones les plus touchées lundi seront Anvers, le Limbourg, le Hainaut et le Brabant wallon, mais l'entreprise ferroviaire craint des répercussions sur l'ensemble du pays.

Les syndicats FGTB, CSC et CGSLB ont annoncé dans un communiqué commun qu'ils maintenaient les grèves régionales prévues le 24 novembre dans les provinces du Hainaut, Luxembourg, Limbourg et Anvers, le 1er décembre dans les provinces de Namur, de Liège et de la Flandre orientale et occidentale et le 8 décembre dans le Brabant flamand, le Brabant wallon et à Bruxelles ainsi que la grève nationale planifiée le 15 décembre.

Les grèves sauvages des chemins de fer de cette semaine ne sont qu'un avant-goût de l'automne houleux annoncé par les syndicats. "Il est de notre devoir moral d'organiser la résistance. Il n'y a pas d'alternative" a déclaré le président de la FGTB, Rudy De Leeuw. À quoi faut-il s'attendre cet automne?

Les syndicats de la Stib mèneront vendredi à 10h une action de protestation devant le palais de Justice de Bruxelles, suite à la décision du tribunal correctionnel de Bruxelles de condamner Alexandre V., qui avait agressé mortellement le superviseur Iliaz Tahiraj, à 40 mois de prison avec sursis. L'action pourrait provoquer des perturbations sur le réseau de transports publics bruxellois.