Tout sur Abou Bakr al-Baghdadi

Le groupe État islamique a beau avoir annoncé voilà presque deux mois le nom du successeur d'Abou Bakr al-Baghdadi, mort au terme d'un assaut américain, l'identité réelle de ce dernier reste incertaine. Et avec elle la stratégie du mouvement dans les mois qui viennent.

La jubilation personnelle que Donald Trump a éprouvée en annonçant la mort d'Abou Bakr al-Baghdadi le dimanche 27 octobre détonne avec le chaos qui prévaut au Moyen-Orient alors que, forts du sentiment de la " mission accomplie ", les Américains s'en désengagent, hors la surveillance des puits de pétrole syriens, ce qui en dit long sur leurs intérêts profonds.

L'organisation ultraradicale Etat islamique (EI) a confirmé jeudi la mort de son chef Abou Bakr al-Baghdadi, cinq jours après l'annonce de son décès par Donald Trump dans une opération américaine en Syrie, et nommé son successeur en menaçant les Etats-Unis de représailles.

Le chef du groupe Etat islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, a été visé par une opération militaire en Syrie et aurait été tué, ont affirmé samedi plusieurs médias américains à quelques heures d'une annonce "très importante" de Donald Trump dimanche matin.