La télévision n'a pas donné plus de précision mais l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a annoncé que l'hélicoptère avait vraisemblablement été "touché alors qu'il participait aux combats dans la zone". Les rebelles syriens, qui n'ont en général que des armes légères à opposer aux forces gouvernementales, avaient déjà affirmé avoir abattu un avion de l'armée le 13 août dans la province de Deir Ezzor (est). L'OSDH a également fait état de combats entre l'armée du président Bachar al-Assad et des rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) dans plusieurs quartiers du nord-est de Damas, en particulier celui de Jobar, où l'opposition est forte, et dans des villes de la banlieue est de la capitale. Une journaliste de l'AFP à Damas a signalé avoir entendu de violentes explosions dans la ville à partir de 6h00 (5h00 heure belge). (MUA)

La télévision n'a pas donné plus de précision mais l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a annoncé que l'hélicoptère avait vraisemblablement été "touché alors qu'il participait aux combats dans la zone". Les rebelles syriens, qui n'ont en général que des armes légères à opposer aux forces gouvernementales, avaient déjà affirmé avoir abattu un avion de l'armée le 13 août dans la province de Deir Ezzor (est). L'OSDH a également fait état de combats entre l'armée du président Bachar al-Assad et des rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) dans plusieurs quartiers du nord-est de Damas, en particulier celui de Jobar, où l'opposition est forte, et dans des villes de la banlieue est de la capitale. Une journaliste de l'AFP à Damas a signalé avoir entendu de violentes explosions dans la ville à partir de 6h00 (5h00 heure belge). (MUA)