"La Coalition nationale ne prendra part à aucune conférence internationale ou à aucun autre effort de ce genre tant que les militants de l'Iran et du Hezbollah envahissent la Syrie", a déclaré le chef de l'opposition syrienne George Sabra aux journalistes. Cette déclaration intervient après huit jours d'âpres discussions à Istanbul des représentants d'une opposition divisée. La Coalition de l'opposition syrienne s'était dit ouvert au préalable à tout effort en vue de la paix. La déclaration de M. Sabra intervient alors que l'armée syrienne, épaulée par le mouvement chiite libanais Hezbollah, a annoncé avoir gagné du terrain contre les rebelles. "A la lumière de cette sauvagerie, toute discussions sur une conférence internationale ou un règlement politique en Syrie relève d'un bavardage insignifiant", a affirmé M. Sabra. Auparavant, la Coalition de l'opposition syrienne a lancé un appel "urgent" pour que soient secourus un millier de civils blessés bloqués à Qousseir, ville de l'ouest de la Syrie qui est depuis une dizaine de jours le théâtre de violents combats entre rebelles et forces loyalistes soutenues par le Hezbollah. (Belga)

"La Coalition nationale ne prendra part à aucune conférence internationale ou à aucun autre effort de ce genre tant que les militants de l'Iran et du Hezbollah envahissent la Syrie", a déclaré le chef de l'opposition syrienne George Sabra aux journalistes. Cette déclaration intervient après huit jours d'âpres discussions à Istanbul des représentants d'une opposition divisée. La Coalition de l'opposition syrienne s'était dit ouvert au préalable à tout effort en vue de la paix. La déclaration de M. Sabra intervient alors que l'armée syrienne, épaulée par le mouvement chiite libanais Hezbollah, a annoncé avoir gagné du terrain contre les rebelles. "A la lumière de cette sauvagerie, toute discussions sur une conférence internationale ou un règlement politique en Syrie relève d'un bavardage insignifiant", a affirmé M. Sabra. Auparavant, la Coalition de l'opposition syrienne a lancé un appel "urgent" pour que soient secourus un millier de civils blessés bloqués à Qousseir, ville de l'ouest de la Syrie qui est depuis une dizaine de jours le théâtre de violents combats entre rebelles et forces loyalistes soutenues par le Hezbollah. (Belga)