Selon un bilan provisoire de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), 72 personnes ont péri dans les violences jeudi à travers la Syrie, où 19 cadavres ont par ailleurs été découverts à Maadamiyat al-Cham, près de Damas, et à Kafar Soussé, un quartier de la capitale. La ville de Daraya, située 7 km au sud de Damas, a été soumise à un violent bombardement aux obus de chars déployés à plusieurs barrages aux alentours de la ville que les troupes du régime tentent de prendre d'assaut, a précisé l'OSDH. Selon un commandant rebelle, les violents combats dans la capitale s'explique par le fait que l'armée a perdu beaucoup de terrain à Alep, la grande métropole du Nord: "L'armée concentre ses actions dans les quartiers sud de la capitale et elle tente de couper les communications entre la ville et les localités voisines". Selon des sources rebelles, "près de 80% des routes reliant Damas à l'extérieur ont été fermées". A Alep, l'armée, appuyée par des chars et l'aviation, a bombardé plusieurs quartiers rebelles et livré combat aux insurgés dans la ville ravagée par plus d'un mois de combats. Armée et rébellion ont chacune affirmé avoir gagné du terrain à Alep, où l'armée avait lancé le 8 août une offensive pour déloger les rebelles de cette ville dont le contrôle est crucial pour les deux parties. (DGO)

Selon un bilan provisoire de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), 72 personnes ont péri dans les violences jeudi à travers la Syrie, où 19 cadavres ont par ailleurs été découverts à Maadamiyat al-Cham, près de Damas, et à Kafar Soussé, un quartier de la capitale. La ville de Daraya, située 7 km au sud de Damas, a été soumise à un violent bombardement aux obus de chars déployés à plusieurs barrages aux alentours de la ville que les troupes du régime tentent de prendre d'assaut, a précisé l'OSDH. Selon un commandant rebelle, les violents combats dans la capitale s'explique par le fait que l'armée a perdu beaucoup de terrain à Alep, la grande métropole du Nord: "L'armée concentre ses actions dans les quartiers sud de la capitale et elle tente de couper les communications entre la ville et les localités voisines". Selon des sources rebelles, "près de 80% des routes reliant Damas à l'extérieur ont été fermées". A Alep, l'armée, appuyée par des chars et l'aviation, a bombardé plusieurs quartiers rebelles et livré combat aux insurgés dans la ville ravagée par plus d'un mois de combats. Armée et rébellion ont chacune affirmé avoir gagné du terrain à Alep, où l'armée avait lancé le 8 août une offensive pour déloger les rebelles de cette ville dont le contrôle est crucial pour les deux parties. (DGO)