"Des Syriens sont enlevés dans les rues par les services de sécurité et des paramilitaires et sont portés 'disparus' dans des centres de torture", commente Alice Jay, directrice de campagne à Avaaz. "Que ce soit des femmes faisant leurs courses dans des épiceries ou des agriculteurs s'approvisionnant en carburant, personne n'est à l'abri. Il s'agit d'une stratégie délibérée pour terroriser les familles et les communautés", ajoute-elle. Selon cette responsable, "ne pas savoir si votre mari ou votre enfant est vivant provoque une peur si grande qu'elle fait taire toute velléité de contestation". Le conflit en Syrie a fait plus de 33.000 morts depuis le début de la révolte en mars 2011 qui s'est muée en conflit armé. (BULENT KILIC)

"Des Syriens sont enlevés dans les rues par les services de sécurité et des paramilitaires et sont portés 'disparus' dans des centres de torture", commente Alice Jay, directrice de campagne à Avaaz. "Que ce soit des femmes faisant leurs courses dans des épiceries ou des agriculteurs s'approvisionnant en carburant, personne n'est à l'abri. Il s'agit d'une stratégie délibérée pour terroriser les familles et les communautés", ajoute-elle. Selon cette responsable, "ne pas savoir si votre mari ou votre enfant est vivant provoque une peur si grande qu'elle fait taire toute velléité de contestation". Le conflit en Syrie a fait plus de 33.000 morts depuis le début de la révolte en mars 2011 qui s'est muée en conflit armé. (BULENT KILIC)