Les organisations syndicales avaient enclenché, le lundi 6 mai dernier, la procédure de conciliation sociale, en front commun CSC-CGSP-SLFP-Sypol, afin de "dégager une solution financière durable". Selon les syndicats, le personnel des services extérieurs de la Sûreté est confronté à un "manque criant de moyens qui compromet ses missions légales". Il manquerait 140 agents. (Belga)

Les organisations syndicales avaient enclenché, le lundi 6 mai dernier, la procédure de conciliation sociale, en front commun CSC-CGSP-SLFP-Sypol, afin de "dégager une solution financière durable". Selon les syndicats, le personnel des services extérieurs de la Sûreté est confronté à un "manque criant de moyens qui compromet ses missions légales". Il manquerait 140 agents. (Belga)