Lors des perquisitions de mardi, les policiers ont saisi des sommes d'argent, des gsm et des ordinateurs. L'enquête, initiée en février 2012, s'inscrit dans le cadre de la nouvelle législation fédérale "anti-terrorisme". Les autorités judiciaires avaient pour mission de vérifier si le groupe islamiste radical Sharia4Belgium était bel et bien une organisation terroriste aux yeux de la loi belge. Pour le parquet fédéral, l'idéologie salafiste-djihadiste diffusée par Sharia4Belgium vise à faire renverser les régimes démocratiques pour en faire des États islamiques appliquant la charia. L'instruction tend à démontrer que le groupuscule fait partie d'un mouvement international plus large, participant au recrutement, à l'entraînement et à l'envoi de personnes vers les factions les plus extrémistes en Syrie. Selon le parquet fédéral, 33 Belges sont actuellement en Syrie ou en route vers les zones de combats. (Belga)

Lors des perquisitions de mardi, les policiers ont saisi des sommes d'argent, des gsm et des ordinateurs. L'enquête, initiée en février 2012, s'inscrit dans le cadre de la nouvelle législation fédérale "anti-terrorisme". Les autorités judiciaires avaient pour mission de vérifier si le groupe islamiste radical Sharia4Belgium était bel et bien une organisation terroriste aux yeux de la loi belge. Pour le parquet fédéral, l'idéologie salafiste-djihadiste diffusée par Sharia4Belgium vise à faire renverser les régimes démocratiques pour en faire des États islamiques appliquant la charia. L'instruction tend à démontrer que le groupuscule fait partie d'un mouvement international plus large, participant au recrutement, à l'entraînement et à l'envoi de personnes vers les factions les plus extrémistes en Syrie. Selon le parquet fédéral, 33 Belges sont actuellement en Syrie ou en route vers les zones de combats. (Belga)