Selon l'agence de météo relayée par la chaîne publique NHK, ce raz-de-marée de 20 cm a été perçu dans le port de Kuji dans la préfecture d'Iwate, une de celles sur lesquelles portait la mise en garde lancée jeudi à 03H00 locales (mercredi 18H00 GMT). Initialement, l'agence de météo pensait que le tsunami toucherait la côte pacifique du Japon à partir de 05H00 locales (mercredi 20H00 GMT), mais il a fallu près de deux heures de plus. L'agence de météo a maintenu la mise en garde contre un tsunami d'un mètre au plus et appelé la population à ne surtout pas approcher de la mer. Dans la préfecture d'Iwate, plusieurs agglomérations ont émis une recommandation d'évacuation partielle qui concerne quelque 10.000 foyers résidant près des côtes. Certaines personnes qui témoignaient à la télévision ont effectivement préféré quitter temporairement leur maison, encore traumatisées par le tsunami du 11 mars 2011, qui avait dévasté la côte nord-est de l'archipel et tué directement plus de 18.000 personnes. (Belga)

Selon l'agence de météo relayée par la chaîne publique NHK, ce raz-de-marée de 20 cm a été perçu dans le port de Kuji dans la préfecture d'Iwate, une de celles sur lesquelles portait la mise en garde lancée jeudi à 03H00 locales (mercredi 18H00 GMT). Initialement, l'agence de météo pensait que le tsunami toucherait la côte pacifique du Japon à partir de 05H00 locales (mercredi 20H00 GMT), mais il a fallu près de deux heures de plus. L'agence de météo a maintenu la mise en garde contre un tsunami d'un mètre au plus et appelé la population à ne surtout pas approcher de la mer. Dans la préfecture d'Iwate, plusieurs agglomérations ont émis une recommandation d'évacuation partielle qui concerne quelque 10.000 foyers résidant près des côtes. Certaines personnes qui témoignaient à la télévision ont effectivement préféré quitter temporairement leur maison, encore traumatisées par le tsunami du 11 mars 2011, qui avait dévasté la côte nord-est de l'archipel et tué directement plus de 18.000 personnes. (Belga)