Lors d'une conférence de presse qui a eu lieu le 19 mars, l'Observatoire de sécurité communale présidé par le bourgmestre avait souligné que les aménagements opérés en berme centrale par le SPW n'étaient pas suffisants et il préconisait la construction d'un rond-point ou l'aménagement de feux de signalisation sur cette chaussée meurtrière (dix morts ces dix dernières années). Lundi, le ministre Di Antonio a confirmé que deux carrefours seront passés à la loupe lors de la prochaine réunion de la commission provinciale de sécurité routière, prévue le 9 mai, mais il a ajouté "qu'il n'est pas aisé de procéder à des améliorations puisque les causes d'accident se manifestent de façon disparate". Cependant, le ministre n'a pas écarté l'idée d'installer des feux même si c'est prématuré. En attendant, il demande aux autorités locales et à la police de multiplier les contrôles de vitesse sur cette portion rectiligne de deux kilomètres entre le carrefour des Quatre saules et le Pont Berthe. (Belga)

Lors d'une conférence de presse qui a eu lieu le 19 mars, l'Observatoire de sécurité communale présidé par le bourgmestre avait souligné que les aménagements opérés en berme centrale par le SPW n'étaient pas suffisants et il préconisait la construction d'un rond-point ou l'aménagement de feux de signalisation sur cette chaussée meurtrière (dix morts ces dix dernières années). Lundi, le ministre Di Antonio a confirmé que deux carrefours seront passés à la loupe lors de la prochaine réunion de la commission provinciale de sécurité routière, prévue le 9 mai, mais il a ajouté "qu'il n'est pas aisé de procéder à des améliorations puisque les causes d'accident se manifestent de façon disparate". Cependant, le ministre n'a pas écarté l'idée d'installer des feux même si c'est prématuré. En attendant, il demande aux autorités locales et à la police de multiplier les contrôles de vitesse sur cette portion rectiligne de deux kilomètres entre le carrefour des Quatre saules et le Pont Berthe. (Belga)