Après la pilule anti-alcool, le vaccin anti-drogue? Selon Le Guardian, des chercheurs mexicains de l'Institut national de psychiatrie sont parvenus à développer le vaccin sur des souris rendues accros à l'héroïne. Ils sont sur le point de le tester sur l'homme.

Le principe est simple. Le vaccin rend le corps résistant aux effets de l'héroïne. Et ce afin que les consommateurs ne ressentent plus le pic de plaisir addictif lorsqu'ils le fument ou se l'injectent. Une avancée très significative dans un domaine où la recherche tente de percer depuis plusieurs années. Sans succès.

Selon le secrétaire d'Etat à la santé, Jose Cordoba, cité par Le Guardian, le Mexique compte 450 000 addicts à la drogue, particulièrement le long de la frontière avec les Etats-Unis. Et le trafic d'héroïne a des conséquences désastreuses sur le pays. Depuis 2006, les violences entre cartels ont provoqué la mort de 47 000 personnes à travers le pays.

Le Vif.be avec L'Express.fr

Après la pilule anti-alcool, le vaccin anti-drogue? Selon Le Guardian, des chercheurs mexicains de l'Institut national de psychiatrie sont parvenus à développer le vaccin sur des souris rendues accros à l'héroïne. Ils sont sur le point de le tester sur l'homme. Le principe est simple. Le vaccin rend le corps résistant aux effets de l'héroïne. Et ce afin que les consommateurs ne ressentent plus le pic de plaisir addictif lorsqu'ils le fument ou se l'injectent. Une avancée très significative dans un domaine où la recherche tente de percer depuis plusieurs années. Sans succès. Selon le secrétaire d'Etat à la santé, Jose Cordoba, cité par Le Guardian, le Mexique compte 450 000 addicts à la drogue, particulièrement le long de la frontière avec les Etats-Unis. Et le trafic d'héroïne a des conséquences désastreuses sur le pays. Depuis 2006, les violences entre cartels ont provoqué la mort de 47 000 personnes à travers le pays. Le Vif.be avec L'Express.fr