Une scientifique belge à la recherche d'un "mystérieux écosystème" en Antarctique

La biologiste marine belge Ann Vanreusel est partie en expédition à la recherche d'un écosystème caché dans la barrière de Larsen en Antarctique. Elle fait partie d'une équipe de neuf chercheurs sous la direction du British Antartic Survey (BAS).

© Getty Images/iStockphoto

En juillet dernier, l'iceberg A68 s'est séparé du continent, libérant une étendue de mer d'une superficie de 5.818 km². Ainsi s'est dévoilée une mystérieuse biocénose, qui pourrait révéler des formes de vie uniques, espèrent les scientifiques.

Les savants cherchent surtout des organismes capables de vivre sans la lumière du soleil. L'écosystème présent sous la barrière de Larsen n'a plus été exposé depuis plusieurs milliers d'années. En raison du réchauffement climatique, plusieurs zones du continent blanc sont maintenant accessibles pour les chercheurs. Ils doivent cependant se montrer rapides, car le biome entame une mutation une fois que les rayons du soleil frappent la surface de la mer.

Ann Vanreusel ne part pas en terrain inconnu. Elle avait déjà mené des travaux similaires lorsque les icebergs Larsen A et B s'étaient désolidarisés de la péninsule. Cette expédition a été organisée assez rapidement, seulement quelques mois après la rupture de l'iceberg C, ce qui augmente les chances de parvenir à des découvertes intéressantes.

L'équipe passera trois semaines sur le navire de recherche RRS James Clark Ross de la BAS à partir de lundi, avant de mener sa mission sur place pendant trois semaines.

Lees meer...