L'Autorité de l'aviation irlandaise (Irish Aviation Authority, IAA) a ouvert une enquête suite à des plaintes de plusieurs pilotes qui auraient vu des objets non identifiés au-dessus de l'Irlande. Le premier incident s'est produit vendredi dernier, lors d'un vol de la British Airways reliant Montréal à Londres. La pilote a demandé à la tour de contrôle de l'aéroport de Shannon s'il y avait un exercice militaire, mais ce n'était pas le cas. La pilote précise dans son rapport qu'elle avait vu une " lumière très vive " et un objet qui volait sur le côté gauche de l'avion avant de rapidement disparaître vers le nord.

Plusieurs cas

D'autres pilotes ont également signalé des objets volants qui se déplaçaient à vive allure. Un de ces pilotes a dit qu'il y avait plusieurs objets volants selon une même trajectoire et qu'ils étaient très lumineux. Un autre pilote parle lui de "deux lumières brillantes" volant à grande vitesse, une "vitesse astronomique, peut-être deux fois la vitesse du son".

Une enquête en cours

Les autorités irlandaises de l'aviation prennent les plaintes au sérieux. L'IAA a admis que des signalements "d'activité inhabituelle" avaient été enregistrés et que, selon la procédure, une enquête aurait lieu.

Il y a eu des précédents en Californie, mais il s'agissait alors d'exercices militaires. Une piste démentie dans ce cas-ci. Laissant la voie libre à de nombreuses interprétations.

Des étoiles filantes ?

Selon Apostolos Christou, un astronome de l'Observatoire et Planétarium d'Armagh, les pilotes ont probablement vu un morceau de poussière entrant dans l'atmosphère terrestre à très grande vitesse. "C'était probablement ce qu'on appelle communément des étoiles filantes" dit-il à la BBC. "Il semble que la matière était extrêmement brillante, donc ça devait être un gros morceau. Je ne peux pas le dire d'après la description des pilotes, mais ça aurait pu être de la taille d'une noix ou d'une pomme. Il semble aussi qu'il y avait des morceaux qui se détachaient de l'objet et passaient devant l'avion. Cela correspond aussi à ce à quoi l'on peut s'attendre si de gros morceaux de roches heurtaient l'atmosphère, car ils ont tendance à se fragmenter."

L'Autorité de l'aviation irlandaise (Irish Aviation Authority, IAA) a ouvert une enquête suite à des plaintes de plusieurs pilotes qui auraient vu des objets non identifiés au-dessus de l'Irlande. Le premier incident s'est produit vendredi dernier, lors d'un vol de la British Airways reliant Montréal à Londres. La pilote a demandé à la tour de contrôle de l'aéroport de Shannon s'il y avait un exercice militaire, mais ce n'était pas le cas. La pilote précise dans son rapport qu'elle avait vu une " lumière très vive " et un objet qui volait sur le côté gauche de l'avion avant de rapidement disparaître vers le nord.Plusieurs cas D'autres pilotes ont également signalé des objets volants qui se déplaçaient à vive allure. Un de ces pilotes a dit qu'il y avait plusieurs objets volants selon une même trajectoire et qu'ils étaient très lumineux. Un autre pilote parle lui de "deux lumières brillantes" volant à grande vitesse, une "vitesse astronomique, peut-être deux fois la vitesse du son". Une enquête en coursLes autorités irlandaises de l'aviation prennent les plaintes au sérieux. L'IAA a admis que des signalements "d'activité inhabituelle" avaient été enregistrés et que, selon la procédure, une enquête aurait lieu. Il y a eu des précédents en Californie, mais il s'agissait alors d'exercices militaires. Une piste démentie dans ce cas-ci. Laissant la voie libre à de nombreuses interprétations. Des étoiles filantes ? Selon Apostolos Christou, un astronome de l'Observatoire et Planétarium d'Armagh, les pilotes ont probablement vu un morceau de poussière entrant dans l'atmosphère terrestre à très grande vitesse. "C'était probablement ce qu'on appelle communément des étoiles filantes" dit-il à la BBC. "Il semble que la matière était extrêmement brillante, donc ça devait être un gros morceau. Je ne peux pas le dire d'après la description des pilotes, mais ça aurait pu être de la taille d'une noix ou d'une pomme. Il semble aussi qu'il y avait des morceaux qui se détachaient de l'objet et passaient devant l'avion. Cela correspond aussi à ce à quoi l'on peut s'attendre si de gros morceaux de roches heurtaient l'atmosphère, car ils ont tendance à se fragmenter."