Nos oreilles
...

Nos oreilles La forme de nos oreilles n'appartient qu'à nous. Si elles grandissent avec l'âge, leur proportion reste identique. Les oreilles permettraient à des programmes de reconnaitre quelqu'un avec un taux de certitude de 99.6% en 0.02 milliseconde sur une photo trouble. Au-delà de l'aspect formel, chaque oreille sonne différemment et produit un "son" inaudible. Grâce à ce qu'on appelle l'octoaccoustique, il serait possible de déverrouiller un téléphone simplement en l'approchant de notre oreille. Des recherches montrent qu'il est possible à travers cette technique d'identifier un individu avec une précision de 99%.Notre odeur corporelle Que vous le vouliez ou non, vous sentez. Le "brouillard de substances" que nous laissons lorsqu'on se déplace permettrait d'être identifié. En comparant 44 composants distincts, un nez électronique pourrait reconnaître quelqu'un avec une certitude de 85%. Un groupe de chercheurs japonais prétendent eux pouvoir atteindre les 100% en utilisant une technique qui produit des empreintes atomiques d'une odeur et qui les passe ensuite à travers un réseau neuronal reproduit sur ordinateur. La technique serait à ce point fiable que certains envisagent d'utiliser l'odeur corporelle comme identification pour les passeports biométriques. La façon de marcher Celle-ci est le fruit d'un mélange subtil entre notre structure osseuse, notre masse musculaire et notre sens de l'équilibre. Il n'est pas forcément facile de distinguer notre manière de marcher à l'oeil nu, mais pour des ordinateurs par contre rien de plus simple. En reprenant certains points et en se basant sur un modèle kinésique en 3D, il est possible de faire "matcher" notre démarche avec une base de données, et ce avec une incroyable précision. Par ailleurs si notre façon de marcher est très personnelle, notre façon de courir l'est encore plus. On est déjà en train de tester des technologies qui permettraient de nous repérer à notre manière de bouger. Ou, de façon plus pratico-pratique, on pourrait débloquer notre GSM en écrivant un code en l'air puisque certaines "excentricités de mouvement" permettraient de nous identifier. On pourrait aussi se faire connaitre en enregistrant la façon dont on bouge lorsque notre GSM se trouve dans notre poche. Mais cette approche est face à quelques problèmes d'ordre pratique puisque notre façon de marcher varie en fonction des chaussures ou encore de la surface sur laquelle on marche. Votre postérieur Vous pouvez trouver que votre postérieur est trop ceci ou trop peu cela. Mais il est, quoiqu'il arrive, unique. Au point que des chercheurs japonais prétendent qu'il est possible de reconnaître les gens uniquement par ce biais. Et ce même assis sur une chaise. Une des applications pourrait être des sièges de voitures qui reconnaîtraient la manière de s'assoir de leur conducteur. Ou encore de débloquer son ordinateur rien qu'en s'asseyant sur une chaise connectée. Notre crâneEn plaçant vos doigts dans vos oreilles et en les gardant là lorsque vous placez vos coudes sur votre bureau, vous sentirez que votre crâne conduit les vibrations des sons qui vous entourent vers votre oreille intérieure. La façon dont cet os vibre est néanmoins spécifique à chacun. Grosso modo, nous avons tous notre propre diapason dans notre tête. Un émetteur enverrait un signal au crâne pour voire comment celui-ci "ressort", chaque personne ayant une façon unique d'y répondre. Ce genre de système permettrait une identification fiable à 97%. Nos ongles Alors que les circonvolutions de la peau qui se trouve au bout de vos doigts sont peut-être le moyen le plus célèbre d'identification, il semble que ceux-ci aient encore d'autres options d'identifications. Le dessin qui se trouve sur la surface brillante de nos ongles serait lui aussi unique. On pourrait facilement le distinguer s'il est placé sous une lumière adéquate. Par contre comme les ongles poussent, ce dessin pourrait changer tous les six mois environ. Du coup certains chercheurs ont décidé de se focaliser sur la peau qui se trouve en dessous de l'ongle. Les pores de notre nez Votre nez est couvert de centaines de petits pores qui vu au microscope pourraient le faire ressembler à une fraise. Qu'ils soient impeccables ou envahis par les points noirs, les pores de votre nez sont uniques et permettraient de vous distinguer des autres humains. Et leur distribution sur la surface de votre appendice ne changerait pas au cours de votre vie. Au point que, selon une étude, cela permettrait une identification avec 88% de certitude.Une vidéo qui résume tout cela est à voir ici