Neandertal

- Plus petit que Sapiens, plus trapu, l'avant-bras de même taille que le bras, les membres inférieurs plus courts, les cuisses arquées. Taille : entre 164 et 168 centimètres. Poids moyen : 72 kilos.
...

- Plus petit que Sapiens, plus trapu, l'avant-bras de même taille que le bras, les membres inférieurs plus courts, les cuisses arquées. Taille : entre 164 et 168 centimètres. Poids moyen : 72 kilos. Un arrière-crâne développé, des bourrelets suborbitaux protubérants et un visage plus large, accentué par un front fuyant et un menton absent : sa boîte crânienne est donc aplatie et allongée vers l'arrière comme un ballon de rugby. - Un cerveau plus gros que le nôtre, qui atteint jusqu'à 1 750 cm3 en moyenne. Rapporté à la masse corporelle, son cerveau représente trois cinquièmes du nôtre. Il semblerait que la croissance des enfants néandertaliens soit plus rapide que celle des petits Sapiens, impliquant un temps d'apprentissage plus court que le nôtre, et donc des capacités mentales plus limitées. Il est bel et bien capable de parler, sans doute une langue articulée mais simple, sans grammaire. - Neandertal est un habile artisan : il maîtrise la taille des roches dures par percussion et la faculté à façonner des instruments adaptés à ses différentes activités. - Il est nomade et devient un redoutable chasseur-cueilleur et chasse en groupe organisé. Pour cela, il met au point des armes plutôt rudimentaires : épieux en bois, bolas, couteaux, lances à pointe en pierre. Comme Sapiens, il taille aussi l'os, se nourrit de plantes et de fruits. Mieux encore, il les cuit. - Si Neandertal ne peint pas la paroi de ses grottes, sauf quelques figurations (traits, points), il se fabrique des bijoux avec des coquillages et des ossements. De même qu'il se pare de plumes d'oiseaux. Enfin, certains Néandertaliens enterrent leurs défunts. - Une corpulence plus élancée, des articulations plus fines, des jambes et des cuisses de longueur équivalente. Taille : 175 centimètres, voire 180. - Son crâne présente une forme arrondie. Sapiens possède un visage plus " classieux " : un front bombé, des bourrelets suborbitaux peu prononcés, une mâchoire en retrait et un menton. Son volume encéphalique moyen atteint 1 350 cm3. Surtout, un développement lent lui permet d'acquérir une capacité cognitive inégalée. En cause : sa bipédie exclusive qui entraîne, surtout chez la femme, une transformation du corps et du bassin devenant plus étroit. L'espèce humaine moderne a donc été amenée à accoucher de nouveau-nés avec des cerveaux plus petits mais doués d'une capacité d'évolution extra-utérine unique. - Il maîtrise parfaitement le langage, et ce dès avant son arrivée d'Afrique. - A partir d' Homo sapiens, tout s'accélère, et le nombre d'outils passe de quatre ou cinq types à une vingtaine : burin, grattoir, perceur... De même, les usages vont se diversifier et les matériaux de fabrication évoluer (pierre, os, bois). Les instruments deviennent alors composites et se perfectionnent (apparition de propulseurs, puis de flèches, pour la chasse) - les Néandertaliens n'ont peut-être pas eu besoin de développer cet outil grâce à leur force musculaire qui est supérieure à la nôtre. - Comme Neandertal, Sapiens enterre ses défunts, mais systématiquement et de façon plus élaborée. Sur le territoire européen, Sapiens invente un art élaboré, plus riche et diversifié. Il orne les grottes et utilise de plus en plus souvent des parures. - Pour nous ressembler totalement, Homo sapiens devient sédentaire. Ce sera chose faite entre 9 000 et 7 000 ans av. J.-C.