Le gouvernement de Hong Kong a relevé à "sérieux" le niveau d'alerte sur la grippe aviaire, ce qui signifie qu'il y a "un risque élevé" de contracter la maladie dans la région, a déclaré un porte-parole du ministère de la Santé du territoire.

La malade, qui est dans un état grave, "a probablement contracté le virus en Chine continentale (...) mais nous ne pouvons pas encore tout à fait exclure Hong Kong", selon le responsable de la santé à Hong Kong, York Chow.

Le gouvernement du territoire a renforcé les inspections des volailles dans les marchés de gros et les contrôles pour détecter des infections au sein des hôpitaux publics et cliniques.

Diagnostiquée comme atteinte de la pneumonie, la malade a ensuite été testée positive lors du test du virus H5, une variante de la grippe aviaire.

Le dernier cas humain de grippe aviaire à Hong Kong remonte à 2003.

Le Vif.be, avec Belga

Le gouvernement de Hong Kong a relevé à "sérieux" le niveau d'alerte sur la grippe aviaire, ce qui signifie qu'il y a "un risque élevé" de contracter la maladie dans la région, a déclaré un porte-parole du ministère de la Santé du territoire. La malade, qui est dans un état grave, "a probablement contracté le virus en Chine continentale (...) mais nous ne pouvons pas encore tout à fait exclure Hong Kong", selon le responsable de la santé à Hong Kong, York Chow. Le gouvernement du territoire a renforcé les inspections des volailles dans les marchés de gros et les contrôles pour détecter des infections au sein des hôpitaux publics et cliniques. Diagnostiquée comme atteinte de la pneumonie, la malade a ensuite été testée positive lors du test du virus H5, une variante de la grippe aviaire. Le dernier cas humain de grippe aviaire à Hong Kong remonte à 2003. Le Vif.be, avec Belga