En Europe, 89 enfants en bonne santé sont déjà nés en Belgique, en Allemagne et aux Pays-Bas via la clinique de la fertilité de Genk, explique le professeur Ombelet, dont la méthode de FIV "low cost" a été dévoilée en 2014.

"Le premier succès en Afrique se faisait attendre", reconnaît-il. Une deuxième naissance, toujours au Ghana, est cependant prévue bientôt, se réjouit-il. Avec une équipe d'experts en fécondation, ce médecin a développé une méthode rendant possible d'offrir un traitement pour FIV au prix d'environ 200 euros.

Il souhaite surtout pouvoir venir en aide aux couples du tiers-monde rencontrant des problèmes de fertilité. Il y fait notamment face à des difficultés pour importer ses équipements mais aussi à l'opposition du puissant lobby de la FIV traditionnelle, qui voit d'un mauvais oeil cette nouvelle méthode.

Belga

En Europe, 89 enfants en bonne santé sont déjà nés en Belgique, en Allemagne et aux Pays-Bas via la clinique de la fertilité de Genk, explique le professeur Ombelet, dont la méthode de FIV "low cost" a été dévoilée en 2014. "Le premier succès en Afrique se faisait attendre", reconnaît-il. Une deuxième naissance, toujours au Ghana, est cependant prévue bientôt, se réjouit-il. Avec une équipe d'experts en fécondation, ce médecin a développé une méthode rendant possible d'offrir un traitement pour FIV au prix d'environ 200 euros. Il souhaite surtout pouvoir venir en aide aux couples du tiers-monde rencontrant des problèmes de fertilité. Il y fait notamment face à des difficultés pour importer ses équipements mais aussi à l'opposition du puissant lobby de la FIV traditionnelle, qui voit d'un mauvais oeil cette nouvelle méthode.Belga