En 1995, le programme SETI@home de l'université de Berkeley lance un logiciel qui permet aux internautes de participer à la recherche d'une intelligence extraterrestre en analysant des ondes électromagnétiques non naturelles. L'expérience scientifique utilise des ordinateurs reliés à Internet pour exécuter un programme qui télécharge et analyse des données captées par un radio-télescope.

Mais les recherches du SETI - pour Search for Extraterrestrial Intelligence - durent, en réalité, depuis des décennies. L'analyse d'ondes électromagnétiques non naturelles aurait même déjà donné un fameux résultat. Selon le site slate.fr, plusieurs astrophysiciens sont convaincus que le signal tant attendu venu du ciel serait déjà arrivé le15 août 1977. " 6EQUJ5 " était trente fois plus fort que le bruit électromagnétique environnant, a duré 72 secondes. Quand le scientifique qui était de garde a vu les données du signal s'imprimer sur la feuille, il les a même entourés et a écrit à l'encre rouge "Wow!". L'onde remplissait, en effet, tous les critères pour être d'origine extraterrestre. Comme aucune identification n'a pu être trouvée à cette onde, les scientifiques estiment qu'il s'agit d'un phénomène astrophysique inconnu ou une émission extraterrestre.

En 1995, le programme SETI@home de l'université de Berkeley lance un logiciel qui permet aux internautes de participer à la recherche d'une intelligence extraterrestre en analysant des ondes électromagnétiques non naturelles. L'expérience scientifique utilise des ordinateurs reliés à Internet pour exécuter un programme qui télécharge et analyse des données captées par un radio-télescope. Mais les recherches du SETI - pour Search for Extraterrestrial Intelligence - durent, en réalité, depuis des décennies. L'analyse d'ondes électromagnétiques non naturelles aurait même déjà donné un fameux résultat. Selon le site slate.fr, plusieurs astrophysiciens sont convaincus que le signal tant attendu venu du ciel serait déjà arrivé le15 août 1977. " 6EQUJ5 " était trente fois plus fort que le bruit électromagnétique environnant, a duré 72 secondes. Quand le scientifique qui était de garde a vu les données du signal s'imprimer sur la feuille, il les a même entourés et a écrit à l'encre rouge "Wow!". L'onde remplissait, en effet, tous les critères pour être d'origine extraterrestre. Comme aucune identification n'a pu être trouvée à cette onde, les scientifiques estiment qu'il s'agit d'un phénomène astrophysique inconnu ou une émission extraterrestre.