On a peine à croire que ce frêle épicéa de Norvège tient debout depuis 9500 ans. L'air un peu défraichi et pas très grand vu son âge (4 mètres à peine), cet arbre exceptionnellement vieux a été découvert en 2004 par Leif Kullman qui l'a baptisé Old Tjikko en souvenir de feu son chien.

L'âge de l'arbre 95 fois centenaire a pu être déterminé par une analyse du carbone 14 contenu dans ses racines.

Le fait que l'arbre soit resté si petit au fil des siècles s'expliquerait par le réchauffement climatique, selon Lars Hedlund, un spécialiste suédois de la datation des arbres. Selon lui, durant les périodes glaciaires, les arbres ne se développent pas et restent à l'état de racines ou de buisson. Old Tjikko n'aurait commencé à sortir de terre qu'au moment où la Terre a commencé à se réchauffer il y a entre 800 et 900 ans, tandis que ses racines étaient présentes depuis plus de 9000 ans.

Le secret de sa longévité résiderait également dans sa capacité à se "cloner" et à régénérer de nouveaux troncs, branches et racines au cours des millénaires. Il n'est donc pas un simple arbre isolé d'âge avancé.

On a peine à croire que ce frêle épicéa de Norvège tient debout depuis 9500 ans. L'air un peu défraichi et pas très grand vu son âge (4 mètres à peine), cet arbre exceptionnellement vieux a été découvert en 2004 par Leif Kullman qui l'a baptisé Old Tjikko en souvenir de feu son chien.L'âge de l'arbre 95 fois centenaire a pu être déterminé par une analyse du carbone 14 contenu dans ses racines. Le fait que l'arbre soit resté si petit au fil des siècles s'expliquerait par le réchauffement climatique, selon Lars Hedlund, un spécialiste suédois de la datation des arbres. Selon lui, durant les périodes glaciaires, les arbres ne se développent pas et restent à l'état de racines ou de buisson. Old Tjikko n'aurait commencé à sortir de terre qu'au moment où la Terre a commencé à se réchauffer il y a entre 800 et 900 ans, tandis que ses racines étaient présentes depuis plus de 9000 ans. Le secret de sa longévité résiderait également dans sa capacité à se "cloner" et à régénérer de nouveaux troncs, branches et racines au cours des millénaires. Il n'est donc pas un simple arbre isolé d'âge avancé.