La véritable histoire de la seule personne connue touchée par une météorite

05/12/16 à 10:58 - Mise à jour à 11:21

Source: Le Vif

Le National Geographic revient sur l'histoire étonnante de l'unique personne connue de l'Histoire à avoir été touchée par une météorite, il y a tout juste 62 ans.

La véritable histoire de la seule personne connue touchée par une météorite

Ann Hodges a été blessée par la météorite. © DR

Sur la Toile, les conspirationnistes sont persuadés que le mois de décembre est le dernier mois que vivra l'Humanité à cause de l'arrivée imminente de Nibiru, aussi connue sous le nom de Planet X. Quatre à dix fois plus grande que la Terre, elle se dirigerait, selon leurs élucubrations les plus alarmantes, à toute allure dans notre direction.

Mais les scientifiques sont catégoriques : aucune menace de ce genre n'est visible dans le système solaire. "J'aime quand même bien le prénom Nibiru. Si j'ai un jour un poisson rouge, je l'appellerai comme ça", déclare avec ironie le chercheur de la NASA Don Yeomans, à la tête du "Near-Earth Object Program" de l'agence spatiale américaine cité par le site Indy100.

Par contre, si la chute de météorites sur la Terre est un phénomène peu commun, il a déjà eu lieu. Récemment, en février 2013, une météorite s'abattait près de la ville de Chelyabinsk, en Russie, détruisant de nombreux bâtiments et blessant indirectement plus d'un millier de personnes.

Mais l'histoire la plus étonnante est celle de cette météorite qui a touché une habitante de Sylacauga, en Alabama, aux Etats-Unis, dans les années '50. Ann Hodges est la seule personne connue de l'Histoire à avoir été blessée par cet objet tombé du ciel. Le National Geographic revient sur cette histoire vieille de plus de 60 ans sur son site.

Le 30 novembre 1954, alors qu'elle est assoupie sur son canapé, Ann Hodges est frappée par une météorite. La pierre de la taille d'un ananas a carrément transpercé le toit de sa maison. Après avoir rebondi sur la radio, la météorite a touché sa hanche laissant au passage d'importantes contusions. La victime sera transférée à l'hôpital.

Peu avant que la météorite ne tombe, plusieurs habitants de Sylacauga ont rapporté avoir vu "une lumière rougeâtre" et d'autres "une boule de feu accompagnée d'une énorme explosion et d'un nuage brun", comme le rapporte un papier diffusé par le Musée d'Histoire naturelle d'Alabama en 2010.

L'affaire fit grand bruit dans la petite bourgade. Un géologue du gouvernement travaillant dans une carrière à proximité du lieu d'impact fut appelé sur place pour déterminer la nature de l'objet. Le fragment tombé du ciel qui pesait tout de même 3,86 kg fut immédiatement réquisitionné par l'"United State Air Force" pour analyses. En pleine guerre froide, certains soupçonnaient en effet un coup des Soviétiques.

"Un coup des Soviétiques"

C'était sans compter sur la volonté de la victime de le récupérer pour le vendre afin de réparer sa maison endommagée. Cette dernière y voyait en effet un signe de Dieu : "Après tout, il m'a frappé !" clamera-t-elle.

Le problème : Ann et son mari étaient locataires et la propriétaire revendiqua la propriété de l'objet. La loi se rangea de son côté, mais l'opinion publique n'était pas de cet avis. Quelques semaines plus tard, la propriétaire de la maison renonça en échange de 500 dollars. L'histoire ayant perdu de son attrait, personne ne fut intéressé par son acquisition. Deux ans plus tard, en 1956, les Hodges feront don de la météorite au musée d'histoire naturelle d'Alabama.

Ce coup du sort a fortement perturbé la vie d'Ann Hodges. Elle fera une dépression nerveuse, et en 1964, elle et son mari divorceront. Elle décédera dans l'oubli en 1972 à cause d'une insuffisance rénale, à l'âge de seulement 52 ans.

L'histoire d'Ann est particulièrement rare. Comme le rappelle sur le site du National Geographic, Michael Reynolds, astronome au Florida State College et auteur du livre Falling Stars : A Guide to Meteors & Météorites:"La plupart des météorites tombent habituellement dans l'océan ou frappent l'un des vastes lieux éloignés de la Terre. Pensez à combien de personnes ont vécu tout au long de l'histoire humaine", poursuit le chercheur, "vous avez plus de chance d'être frappé par une tornade, par la foudre et par un ouragan tous en même temps !"

Nos partenaires