A 2,6 milliards d'années-lumière de la terre (une année-lumière correspond à 9 461 milliards de kilomètres), l'Agence spatiale américaine a repéré grâce à son télescope x ray Chandra un trou noir qui pourrait ressembler à celui qui est à l'origine de notre galaxie.

Selon les spécialistes, l'explosion aurait été causée par un monstre gravitationnel qui pourrait représenter plus de 10 milliards de fois la masse de notre soleil. L'explosion a consommé près de 600 millions de fois la masse du soleil afin de générer une explosion aussi puissante explique le site scientifique newsdiscovery.com.

Sur l'image diffusée par la Nasa, on peut voir, en bleu, le gaz chaud qui constitue la majeure partie de cet amas de galaxies. Dans sa conception, ce "trou noir" serait proche de celui qui est à l'origine de notre galaxie.

A 2,6 milliards d'années-lumière de la terre (une année-lumière correspond à 9 461 milliards de kilomètres), l'Agence spatiale américaine a repéré grâce à son télescope x ray Chandra un trou noir qui pourrait ressembler à celui qui est à l'origine de notre galaxie.Selon les spécialistes, l'explosion aurait été causée par un monstre gravitationnel qui pourrait représenter plus de 10 milliards de fois la masse de notre soleil. L'explosion a consommé près de 600 millions de fois la masse du soleil afin de générer une explosion aussi puissante explique le site scientifique newsdiscovery.com.Sur l'image diffusée par la Nasa, on peut voir, en bleu, le gaz chaud qui constitue la majeure partie de cet amas de galaxies. Dans sa conception, ce "trou noir" serait proche de celui qui est à l'origine de notre galaxie.