On l'oublie un peu vite. Sans Platon, Aristote ou Galilée, point de Bill Gates ou de Larry Page. Car c'est bien le génie des premiers qui a rendu possibles les conquêtes des seconds. L'informatique moderne est un fleuve nourri par deux affluents : celui des mathématiques et celui de la logique. Et pour mieux comprendre où il nous emmène, Luc de Brabandere nous invite à en remonter le cours dans son dernier ouvrage, Homo informatix (1). Expert pour le Boston Consulting Group, ce spécialiste de la créativité possède un double cursus de mathématiques et de philosophie (UCL). Il tente de réconcilier humanisme et numérique.
...