Pour éviter de tomber malade en consommant des huîtres, rien de tel qu'une pasteurisation par faisceau d'électrons, révèle une équipe texane. Elle a inoculé plusieurs virus, avant de tester, avec succès, cette technique de rayonnement ionisant pour désactiver les agents pathogènes tels que l'hépatite A et les norovirus. En revanche, les chercheurs ne disent rien d'une éventuelle altération du goût du coquillage.

Pour éviter de tomber malade en consommant des huîtres, rien de tel qu'une pasteurisation par faisceau d'électrons, révèle une équipe texane. Elle a inoculé plusieurs virus, avant de tester, avec succès, cette technique de rayonnement ionisant pour désactiver les agents pathogènes tels que l'hépatite A et les norovirus. En revanche, les chercheurs ne disent rien d'une éventuelle altération du goût du coquillage.