Une étude de Nature Communications décrit dans quelles circonstances des gouttelettes commencent à patiner sur une surface glacée, mais fluide composée de la vapeur qui se forme entre elles et l'azote liquide (de l'azote refroidi à moins de -195 °C). En réalité, elles flottent plus qu'elles ne glissent ...