L'astronaute américain Scott Kelly a révélé sur Twitter qu'un zinnia fleurit dans la Station spatiale internationale (ISS). En décembre, Kelly avait encore tweeté une photo de zinnias non fleuris et en mauvais état. Pour l'astronaute, cet échec était une mauvaise nouvelle en vue d'une potentielle colonie humaine sur Mars.

Les scientifiques n'ont pas choisi le zinnia pour ses qualités esthétiques, mais pour étudier la croissance de plantes soumises à la micropesanteur.

Salade

Ce n'est pas la première fois qu'on fait de l'horticulture dans l'espace. L'année passée, une équipe d'astronautes avait réussi à faire pousser une salade, mais c'est la première fois qu'on arrive à faire pousser une fleur. Très différent de la salade, le zinnia est plus sensible aux paramètres de l'environnement et aux caractéristiques de la lumière. D'après les scientifiques, ses qualités font du zinnia un bon précurseur de la tomate.

Outre sa valeur scientifique, la fleur doit également égayer le quotidien des astronautes installés dans l'ISS. En leur rappelant leur lien avec la Terre, les plantes peuvent en effet aider les astronautes lors de missions de longue durée se déroulant dans un environnement hostile, complètement isolé et très éloigné de la nature. (TE)

L'astronaute américain Scott Kelly a révélé sur Twitter qu'un zinnia fleurit dans la Station spatiale internationale (ISS). En décembre, Kelly avait encore tweeté une photo de zinnias non fleuris et en mauvais état. Pour l'astronaute, cet échec était une mauvaise nouvelle en vue d'une potentielle colonie humaine sur Mars. Les scientifiques n'ont pas choisi le zinnia pour ses qualités esthétiques, mais pour étudier la croissance de plantes soumises à la micropesanteur. Salade Ce n'est pas la première fois qu'on fait de l'horticulture dans l'espace. L'année passée, une équipe d'astronautes avait réussi à faire pousser une salade, mais c'est la première fois qu'on arrive à faire pousser une fleur. Très différent de la salade, le zinnia est plus sensible aux paramètres de l'environnement et aux caractéristiques de la lumière. D'après les scientifiques, ses qualités font du zinnia un bon précurseur de la tomate.Outre sa valeur scientifique, la fleur doit également égayer le quotidien des astronautes installés dans l'ISS. En leur rappelant leur lien avec la Terre, les plantes peuvent en effet aider les astronautes lors de missions de longue durée se déroulant dans un environnement hostile, complètement isolé et très éloigné de la nature. (TE)