Le Spoutnik, petite boule métallique de 83 kilos, a décollé le 4 octobre 1957 à 02H28 avec une fusée R7, ancêtre du Soyouz, d'un pas de tir secret situé dans la steppe du Kazakhstan. De ce même site, baptisé Baïkonour, décollera le 12 avril 1961 le premier homme dans l'espace, Iouri Gagarine.

Trois accidents du missile R7 -qui sera ensuite transformé en fusée- ont précédé le vol du Spoutnik. Le 15 mai 1957, un premier missile prend feu au lancement. Un mois plus tard, un deuxième missile refuse de décoller. En juillet 1957, un troisième R7 décolle, mais retombe sur Terre.

Le 21 août 1957, enfin, un quatrième R7 atteint sa cible au Kamtchatka (Extrême-Orient russe) mais la tête du missile brûle.

Il faut au moins six mois pour créer une nouvelle tête de missile et Sergueï Korolev, le père du secteur spatial soviétique, propose en attendant de réaliser un autre projet, celui d'un premier satellite artificiel. Ce satellite, ce n'est autre que Spoutnik, qui sera placé en orbite le 4 octobre 1957 et commencera dans la foulée à émettre son fameux "beep, beep". Mais le lendemain, le quotidien officiel Pravda y consacre seulement quelques lignes.

Les Etats-Unis en revanche ne s'y trompent pas et redoublent aussitôt d'efforts, d'autant que l'URSS lance un mois plus tard un deuxième Spoutnik avec à bord, une autre sensation, un être vivant, la petite chienne Laïka.

La bataille culminera dans les années 60 avec les premiers vols habités et la conquête de la Lune.

Le Spoutnik, petite boule métallique de 83 kilos, a décollé le 4 octobre 1957 à 02H28 avec une fusée R7, ancêtre du Soyouz, d'un pas de tir secret situé dans la steppe du Kazakhstan. De ce même site, baptisé Baïkonour, décollera le 12 avril 1961 le premier homme dans l'espace, Iouri Gagarine. Trois accidents du missile R7 -qui sera ensuite transformé en fusée- ont précédé le vol du Spoutnik. Le 15 mai 1957, un premier missile prend feu au lancement. Un mois plus tard, un deuxième missile refuse de décoller. En juillet 1957, un troisième R7 décolle, mais retombe sur Terre. Le 21 août 1957, enfin, un quatrième R7 atteint sa cible au Kamtchatka (Extrême-Orient russe) mais la tête du missile brûle. Il faut au moins six mois pour créer une nouvelle tête de missile et Sergueï Korolev, le père du secteur spatial soviétique, propose en attendant de réaliser un autre projet, celui d'un premier satellite artificiel. Ce satellite, ce n'est autre que Spoutnik, qui sera placé en orbite le 4 octobre 1957 et commencera dans la foulée à émettre son fameux "beep, beep". Mais le lendemain, le quotidien officiel Pravda y consacre seulement quelques lignes. Les Etats-Unis en revanche ne s'y trompent pas et redoublent aussitôt d'efforts, d'autant que l'URSS lance un mois plus tard un deuxième Spoutnik avec à bord, une autre sensation, un être vivant, la petite chienne Laïka. La bataille culminera dans les années 60 avec les premiers vols habités et la conquête de la Lune.