"Nous sommes ici pour signer un accord historique avec nos partenaires de la RTA (...) et nous allons commencer à évaluer (la possibilité) de fournir le premier système Hyperloop", a déclaré Rob Lloyd, patron de l'entreprise américaine, avant la cérémonie de signature.

"Nous allons d'abord nous concentrer sur la valeur qu'Hyperloop One apporterait à Dubaï et à l'ensemble des Emirats", a-t-il ajouté devant la presse réunie à Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde.

Aucun autre détail n'a été fourni immédiatement sur l'accord.

Le système Hyperloop consiste à propulser à travers un tube des voyageurs dans des capsules à grande vitesse.

Hyperloop One, créé en 2014, a procédé à un premier test du système de propulsion en mai dans le désert américain du Nevada, en vue d'une commercialisation en "2020-2021", selon Josh Giegel, responsable de l'ingénierie de la firme.

"Nous sommes ici pour signer un accord historique avec nos partenaires de la RTA (...) et nous allons commencer à évaluer (la possibilité) de fournir le premier système Hyperloop", a déclaré Rob Lloyd, patron de l'entreprise américaine, avant la cérémonie de signature."Nous allons d'abord nous concentrer sur la valeur qu'Hyperloop One apporterait à Dubaï et à l'ensemble des Emirats", a-t-il ajouté devant la presse réunie à Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde.Aucun autre détail n'a été fourni immédiatement sur l'accord.Le système Hyperloop consiste à propulser à travers un tube des voyageurs dans des capsules à grande vitesse.Hyperloop One, créé en 2014, a procédé à un premier test du système de propulsion en mai dans le désert américain du Nevada, en vue d'une commercialisation en "2020-2021", selon Josh Giegel, responsable de l'ingénierie de la firme.