Cette "exoplanète exo-galactique" baptisée HIP 13044 est installée dans l'orbite d'une étoile lointaine en fin de vie se trouvant à 2.200 années lumière (une année-lumière équivaut à 9.460 milliards de km)de la Terre, dans la constellation australe du Fourneau. Cette planète a une masse une fois et demi plus grande que celle de Jupiter, une planète gazeuse qui est la plus grosse de notre système solaire.

L'étoile autour de laquelle cette exoplanète a été détectée est appelée HIP 13044. Elle faisait partie à l'origine d'un groupe stellaire qui appartenait à une galaxie naine dévorée par la Voie Lactée lors d'un acte de cannibalisme galactique il y a six à neuf milliards d'années.

La planète est proche de son étoile et de ce fait très chaude mais les astronomes ont dit ne pas avoir déterminé les températures à sa surface. Au point le plus proche de son orbite elliptique, elle passe à un dixième de la distance séparant la Terre du Soleil. Elle boucle son orbite en seulement 16,2 jours.

Pour des observations d'une telle précision, les chercheurs ont utilisé un spectrographe à haute définition attaché à un des télescopes de l'Observatoire européen austral (ES0) qui se trouve au Chili à environ 2.400 mètres d'altitude.

LeVif.be, avec Belga

Cette "exoplanète exo-galactique" baptisée HIP 13044 est installée dans l'orbite d'une étoile lointaine en fin de vie se trouvant à 2.200 années lumière (une année-lumière équivaut à 9.460 milliards de km)de la Terre, dans la constellation australe du Fourneau. Cette planète a une masse une fois et demi plus grande que celle de Jupiter, une planète gazeuse qui est la plus grosse de notre système solaire. L'étoile autour de laquelle cette exoplanète a été détectée est appelée HIP 13044. Elle faisait partie à l'origine d'un groupe stellaire qui appartenait à une galaxie naine dévorée par la Voie Lactée lors d'un acte de cannibalisme galactique il y a six à neuf milliards d'années. La planète est proche de son étoile et de ce fait très chaude mais les astronomes ont dit ne pas avoir déterminé les températures à sa surface. Au point le plus proche de son orbite elliptique, elle passe à un dixième de la distance séparant la Terre du Soleil. Elle boucle son orbite en seulement 16,2 jours. Pour des observations d'une telle précision, les chercheurs ont utilisé un spectrographe à haute définition attaché à un des télescopes de l'Observatoire européen austral (ES0) qui se trouve au Chili à environ 2.400 mètres d'altitude. LeVif.be, avec Belga