Le challenge n'était pas tant d'imprimer de la peau ou des os, en 3D. Ça, on y travaille déjà, sur Terre, depuis 2014, avec un succès certain ( la marque Loreal s'apprête d'ailleurs à déposer un brevet de peau bio-imprimée, afin de pouvoir tester ses cosmétiques, sans avoir recours à des animaux).
...