"Nous avons découvert du perchlorate de calcium dans le sol martien qui, dans de bonnes conditions, peut absorber la vapeur d'eau de l'atmosphère et abaisser le point de congélation de l'eau ", explique le chercheur Morten Bo Madsen de l'université de Copenhague. Ce qui signifie que de l'eau liquide sous forme de saumure (eau salée concentrée, NDLR) peut se former à la fois à la surface du sol et à quelques centimètres en-dessous.

Un processus qui serait susceptible de se produire lorsque l'air sur Mars atteint les températures les plus froides, la nuit ou pendant les froids matins d'hiver.

L'équipe scientifique de Curiosity a également découvert des indices prouvant que la vie a pu exister sur Mars il y a plusieurs milliards d'années, au premier rang desquels la présence d'eau liquide abondante, comme en témoignent des lits d'anciennes rivières et la présence de matériaux organiques dans le cratère de Gale, où le robot s'est posé en août 2012.

"Nous avons découvert du perchlorate de calcium dans le sol martien qui, dans de bonnes conditions, peut absorber la vapeur d'eau de l'atmosphère et abaisser le point de congélation de l'eau ", explique le chercheur Morten Bo Madsen de l'université de Copenhague. Ce qui signifie que de l'eau liquide sous forme de saumure (eau salée concentrée, NDLR) peut se former à la fois à la surface du sol et à quelques centimètres en-dessous.Un processus qui serait susceptible de se produire lorsque l'air sur Mars atteint les températures les plus froides, la nuit ou pendant les froids matins d'hiver.L'équipe scientifique de Curiosity a également découvert des indices prouvant que la vie a pu exister sur Mars il y a plusieurs milliards d'années, au premier rang desquels la présence d'eau liquide abondante, comme en témoignent des lits d'anciennes rivières et la présence de matériaux organiques dans le cratère de Gale, où le robot s'est posé en août 2012.