Ce lundi 29 juillet, l'Inde publiait son recensement de la population de tigres sauvages. D'après celui-ci, le nombre de félins aurait augmenté de 30% ces quatre dernières années, c'est-à-dire de 2 226 individus en 2014 à 2 967 en 2018. L'Inde est le pays abritant le plus grand nombre de tigres sauvages répartis dans une cinquantaine de réserves protégées sur tout le territoire.

Narendra Modi, le Premier ministre indien a déclaré que le pays réaffirmait son engagement à protéger le tigre lors de la présentation des résultats du recensement. La population de tigre en Inde augmente depuis 2006, année où le pays a atteint son niveau le plus bas (à peine 1 400 félins). Bien que l'accroissement soit constant, le pays n'a toujours pas rattrapé son niveau de 2002, où le pays comptait 3 700 prédateurs.

Les recensements ont lieu tous les quatre ans. Pour ce faire, les chercheurs ont placé 26 000 appareils photo dans les zones où la présence de tigres est attestée. Des programmes informatiques analysent ensuite quelque 350 000 clichés pour identifier chaque animal.

En 1900, la population mondiale de tigres avoisinait les 100 000 individus. Plus d'un siècle plus tard, en 2010, leur nombre est descendu à 3 200 et trois sous-espèces ont complètement disparu. Cette année-là, les treize pays accueillant des tigres se sont engagés à doubler leur population d'ici 2022.

Loreline Dubuisson