Tabac et cigarettes électroniques vont donc rejoindre l'alcool et le cannabis (dans les Etats où il est légal) comme des produits limités aux adultes de 21 ans ou plus. Jusqu'à présent, 19 des 50 Etats américains avaient imposé cet âge minimum, la plupart depuis cette année.

La nouvelle loi fédérale le généralise partout, de l'Alaska à la Floride, et le changement sera effectif dans environ neuf mois, le temps de publier des décrets d'application précisant les sanctions contre les magasins contrevenant.

Ce relèvement vise à combattre la fulgurante popularité des vapoteuses chez les collégiens et les lycéens depuis quelques années, alors que de moins en moins de jeunes consomment de l'alcool et des cigarettes traditionnelles. 27,5% des lycéens de "douzième" (équivalent de la terminale) disaient avoir vapoté dans les 30 derniers jours, selon l'enquête annuelle menée par le gouvernement en 2019, contre 11,3% en 2016.

Une autre enquête de référence publiée mercredi, Monitoring the Future, montre que 52% des lycéens de terminale déclaraient avoir bu de l'alcool l'an dernier, contre 73% en 2000. Pour la cigarette, la proportion de lycéens ayant fumé dans le mois passé est tombée à 5,7%, près de moitié moins qu'en 2016. Non seulement le vapotage augmente, mais de plus en plus de jeunes vapotent du cannabis. 14% des lycéens ont déclaré l'avoir fait dans les 30 jours précédant le questionnaire.

Mais la mesure votée jeudi est loin de ce que le gouvernement de Donald Trump envisageait en septembre: une interdiction pure et simple des cigarettes électroniques aromatisées, plébiscitées par les jeunes.

L'été a en outre vu une crise sanitaire se greffer au problème des jeunes fumeurs d'e-cigarettes: des vapoteurs, souvent dans leur vingtaine, ont commencé à tomber gravement malades des poumons. Une vaste enquête sanitaire a révélé que la cause était un ingrédient souvent ajouté dans des recharges infusées au cannabis et vendues sur le marché noir, l'acétate de vitamine E. A ce jour, 2.409 malades ont été recensés, et 52 personnes sont mortes.

Tabac et cigarettes électroniques vont donc rejoindre l'alcool et le cannabis (dans les Etats où il est légal) comme des produits limités aux adultes de 21 ans ou plus. Jusqu'à présent, 19 des 50 Etats américains avaient imposé cet âge minimum, la plupart depuis cette année. La nouvelle loi fédérale le généralise partout, de l'Alaska à la Floride, et le changement sera effectif dans environ neuf mois, le temps de publier des décrets d'application précisant les sanctions contre les magasins contrevenant. Ce relèvement vise à combattre la fulgurante popularité des vapoteuses chez les collégiens et les lycéens depuis quelques années, alors que de moins en moins de jeunes consomment de l'alcool et des cigarettes traditionnelles. 27,5% des lycéens de "douzième" (équivalent de la terminale) disaient avoir vapoté dans les 30 derniers jours, selon l'enquête annuelle menée par le gouvernement en 2019, contre 11,3% en 2016. Une autre enquête de référence publiée mercredi, Monitoring the Future, montre que 52% des lycéens de terminale déclaraient avoir bu de l'alcool l'an dernier, contre 73% en 2000. Pour la cigarette, la proportion de lycéens ayant fumé dans le mois passé est tombée à 5,7%, près de moitié moins qu'en 2016. Non seulement le vapotage augmente, mais de plus en plus de jeunes vapotent du cannabis. 14% des lycéens ont déclaré l'avoir fait dans les 30 jours précédant le questionnaire. Mais la mesure votée jeudi est loin de ce que le gouvernement de Donald Trump envisageait en septembre: une interdiction pure et simple des cigarettes électroniques aromatisées, plébiscitées par les jeunes. L'été a en outre vu une crise sanitaire se greffer au problème des jeunes fumeurs d'e-cigarettes: des vapoteurs, souvent dans leur vingtaine, ont commencé à tomber gravement malades des poumons. Une vaste enquête sanitaire a révélé que la cause était un ingrédient souvent ajouté dans des recharges infusées au cannabis et vendues sur le marché noir, l'acétate de vitamine E. A ce jour, 2.409 malades ont été recensés, et 52 personnes sont mortes.