L'impact d'une pomme par jour, "pour éloigner le médecin" comme dit l'adage, peut être en partie dû aux "bonnes" bactéries qu'elle transporte et à leur colonisation ultérieure de l'intestin, selon une étude. Les scientifiques révèlent qu'une pomme ordinaire contient plus de 100 millions de bactéries, écrivent-ils dans la revue Frontiers in Microbiology.
...