Ce médicament expérimental, le LMTM de la firme TauRx Therapeutics, Ltd. basée à Singapour, est destiné à réduire l'accumulation de protéines tau dans le cerveau. Quand celle-ci ne fonctionne pas correctement, elle s'accumule de manière anormale dans certaines parties du cerveau, ce qui conduit à des dégénérescences neuronales comme la maladie d'Alzheimer, la forme la plus connue de démence.

L'essai clinique en question a été mené sur 891 personnes soupçonnées d'avoir la maladie d'Alzheimer. Il n'a eu aucun effet dans les trois groupes qui prenaient soit une dose de LMTM, soit deux doses, soit un placebo. La plupart des patients prenaient également d'autres traitements déjà existants contre la maladie d'Alzheimer.

Toutefois, un petit groupe d'une centaine de patients qui n'ont pris que ce médicament expérimental, sans aucun autre traitement additionnel, ont montré un rythme d'atrophie du cerveau très ralenti, selon les résultats de cette étude présentée mercredi à l'Alzheimer's Association International Conference (AAIC), réunie à Toronto.