Selon des scientifiques japonais, les hommes seraient moins sensibles aux charmes féminins sous les effets d'un médicament spécifique, à savoir le Minocycline, un antibiotique du groupe des cyclines indiqué contre nombre d'infections bactériennes et utilisé principalement comme anti-acnéique. Le Minocycline aurait aussi effet bénéfique sur le traitement de certaines affections psychiatriques. En outre, il aurait un effet sur la faculté de jugement des hommes par rapport à la beauté d'une femme. Les hommes ont en effet souvent tendance à suivre leurs pulsions lorsqu'ils sont confrontés aux charmes féminins et de faire abstraction d'autres paramètres, dont le caractère fiable de la dame en question. Sous l'effet du Minocycline, les chercheurs ont conclu que le pouvoir de séduction d'une femme n'était plus un facteur déterminant quand un homme était interrogé sur sa crédibilité. Ces conclusions doivent encore être approfondies par l'équipe de scientifiques japonais dont l'étude a été publiée dans le magazine réputé Nature.

Désirée De Poot (Trad: Ca.L)

Selon des scientifiques japonais, les hommes seraient moins sensibles aux charmes féminins sous les effets d'un médicament spécifique, à savoir le Minocycline, un antibiotique du groupe des cyclines indiqué contre nombre d'infections bactériennes et utilisé principalement comme anti-acnéique. Le Minocycline aurait aussi effet bénéfique sur le traitement de certaines affections psychiatriques. En outre, il aurait un effet sur la faculté de jugement des hommes par rapport à la beauté d'une femme. Les hommes ont en effet souvent tendance à suivre leurs pulsions lorsqu'ils sont confrontés aux charmes féminins et de faire abstraction d'autres paramètres, dont le caractère fiable de la dame en question. Sous l'effet du Minocycline, les chercheurs ont conclu que le pouvoir de séduction d'une femme n'était plus un facteur déterminant quand un homme était interrogé sur sa crédibilité. Ces conclusions doivent encore être approfondies par l'équipe de scientifiques japonais dont l'étude a été publiée dans le magazine réputé Nature. Désirée De Poot (Trad: Ca.L)