"La Belgique est donc loin d'atteindre les objectifs de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) pour l'élimination de la rougeole. Des objectifs qui sont de moins d'un cas par million d'habitants", déclare la Dre Monalisa Zampieri (ULB/Hôpital Saint-Pierre, à Bruxelles), qui termine un mémoire de fin de spécialisation en pédiatrie sur le sujet.

Pourtant, le plan d'action national belge pour l'élimination de la rougeole, renouvelé en 2016, vise à débarrasser le pays de cette maladie dès 2020, rappelle-t-elle. Le taux de vaccination trop faible dans le pays est pointé du doigt. Cela pourrait valoir à la Belgique de perdre son statut de "pays en transition" vers l'élimination de la rougeole, conféré par l'OMS en 2018.

Alors qu'un taux de 95% doit être atteint pour cette maladie, la Belgique est en dessous cette norme. La Flandre atteint un taux de couverture vaccinale de 93,4%. À Bruxelles, ce taux descend à 76,4% et en Wallonie, il n'atteint que 70,1% (chiffres 2017). Pour la Wallonie, une contagion du mouvement anti-vaccin en France pourrait être l'une des explications, selon la Dre Zampieri.