Il y aura toujours des corvées à faire, des poubelles à sortir, de la vaisselle à laver et des mails en retard. Dans notre société où la productivité et l'efficacité sont devenues des valeurs centrales, il est bon de rappeler que passer du temps à ne rien faire est essentiel.

On prend l'avion pour partir en vacances, même si ça pollue. On utilise du glyphosate dans son jardin, même si c'est dangereux. On s'habille à bas coût, alors que l'on connait les conditions désastreuses de production. Pourquoi consommer éthique est-il si difficile ? La réponse de Laurence Dessart, professeure de marketing à la Kedge business School à Bordeaux (France).

À la Saint-Valentin, beaucoup de couples planifient une sortie romantique, alors que d'autres regardent avec déception les lambeaux de leur mariage fané. Pourtant, rien n'est jamais perdu si l'on en croit les conseils qui suivent. Prenez le temps de la lecture, cela pourra changer votre vie. (Mais oui).

"J'ai mis longtemps à admettre que je faisais tout de travers ! affirme l'auteur de Parents sous influence, Cécile David-Weill. Non par manque de bonne volonté, mais parce que j'étais piégée par ma propre histoire d'enfance"

"Être heureux", c'est ce que nous voulons tous pour 2017 et cela n'a pas échappé au monde scientifique. Aussi un nombre élevé d'études psychologiques sont-elles consacrées à certaines activités capables de booster humeur et sentiment de bonheur. Et que révèlent-elles ? Que ce sont surtout les petites choses qui sont importantes.

On aspire à peu près tous au bonheur, et dès lors que nous sommes condamnés à y consacrer un tiers de notre existence, la question de notre bien-être passe sans conteste par le travail. Un épineux enjeu, désormais mondialisé, qui déborde des bureaux et open spaces pour s'inviter dans nos foyers. Décryptage avec Laurence Vanhée, Chief Happiness Officer, et zoom sur quelques créations de designers qui vous incitent à bosser autrement.

Boire pour se sentir plus beau, est-ce que ça marcherait? L'idée peut d'abord faire rire, mais c'est bien une question sérieuse que s'est posé le laboratoire de psychologie de Grenoble, menant une vaste étude dans laquelle consommation d'alcool et l'estime de soi sont liés. Une recherche qui lui a valu de recevoir Ig Nobel. Résultat.