L'Agence nationale de sécurité sanitaire en France a récemment mis en garde les consommateurs sur les risques d'irritation ou d'allergie que la fabrication maison du slime peut causer aux enfants. En effet, les ingrédients nécessaires "ne sont pas destinés à rester longtemps en contact avec la peau", souligne le Centre Antipoisons.

Les colles contiennent certains conservateurs, dont ceux de la famille des isothiazolinones, qui peuvent provoquer une allergie. Or, cette famille de conservateurs se retrouve dans de nombreux produits, notamment cosmétiques. "Le risque de sensibilisation n'est donc pas à prendre à la légère." De même, si la colle contient des solvants, ceux-ci peuvent présenter un effet irritant sur les voies respiratoires.

L'élasticité du mélange est due au bore, sous forme d'acide borique ou de borax, ajoute le Centre. "Sa présence dans les jouets est réglementée. Les valeurs autorisées sont vite dépassées si on utilise des paillettes d'acide borique ou du borax acheté en pharmacie."

Enfin, si le Centre Antipoisons a été confronté à des cas d'ingestion accidentelle par de tout jeunes enfants, ces incidents sont généralement restés sans conséquences, vu les faibles quantités ingérées, conclut-il. Des cas d'irritation des yeux et de la peau ont aussi été rapportés.

L'Agence nationale de sécurité sanitaire en France a récemment mis en garde les consommateurs sur les risques d'irritation ou d'allergie que la fabrication maison du slime peut causer aux enfants. En effet, les ingrédients nécessaires "ne sont pas destinés à rester longtemps en contact avec la peau", souligne le Centre Antipoisons. Les colles contiennent certains conservateurs, dont ceux de la famille des isothiazolinones, qui peuvent provoquer une allergie. Or, cette famille de conservateurs se retrouve dans de nombreux produits, notamment cosmétiques. "Le risque de sensibilisation n'est donc pas à prendre à la légère." De même, si la colle contient des solvants, ceux-ci peuvent présenter un effet irritant sur les voies respiratoires. L'élasticité du mélange est due au bore, sous forme d'acide borique ou de borax, ajoute le Centre. "Sa présence dans les jouets est réglementée. Les valeurs autorisées sont vite dépassées si on utilise des paillettes d'acide borique ou du borax acheté en pharmacie." Enfin, si le Centre Antipoisons a été confronté à des cas d'ingestion accidentelle par de tout jeunes enfants, ces incidents sont généralement restés sans conséquences, vu les faibles quantités ingérées, conclut-il. Des cas d'irritation des yeux et de la peau ont aussi été rapportés.