Les Etats membres de l'UE ont signalé 1.763 cas en 2013. Si ce nombre n'est pas alarmant en soi, "les infections signalées sont surtout des formes sévères et invasives de la maladie, qui présentent des taux de mortalité plus élevés que les autres maladies d'origine alimentaire", poursuit le rapport.

Au total 191 décès ont été signalés, soit un taux de mortalité de 15,6% pour cette zoonose, maladie transmise à l'homme par l'animal, directement ou via la nourriture.

Selon Mike Catchpole, scientifique en chef à l'ECDC, la hausse des cas de listériose invasive "est très préoccupante parce que cette infection se transmet principalement par l'intermédiaire d'aliments prêts-à-consommer et qu'elle peut entraîner la mort, en particulier parmi la population croissante de personnes âgées et de patients présentant une immunité affaiblie en Europe".

Tout comme la toxoplasmose, la listériose est une infection contre laquelle les femmes enceintes doivent aussi à tout prix se prémunir. Ses conséquences pour la santé, que ce soit celle de la maman ou de l'enfant à naître, peuvent être très graves.

La salmonellose continue en revanche de reculer pour la huitième année consécutive, avec 82.694 cas (-7,9%) grâce au succès des programmes de lutte mis en place dans les élevages de volailles.