Les pouvoirs publics ont quant à eux fait environ 29,8 millions d'euros d'économies. Cette campagne s'inscrit dans le cadre du Pacte d'avenir conclu avec l'industrie pharmaceutique au profit du patient.

Au total, les différentes mesures qu'il contient ont fait baisser la facture de 23 millions d'euros pour le patient et de 89,4 millions d'euros pour les pouvoirs publics.

"Ceci prouve que réformer en faisant appel à des idées novatrices et en collaborant avec nos entreprises peut donner lieu à une situation dont chacun sort gagnant, les patients comme les pouvoirs publics", se félicite la ministre, interrogée mardi en commission de la Santé publique de la Chambre sur ce Pacte d'avenir.

Signé en juillet dernier, celui-ci prévoit notamment de donner au patient un accès plus rapide aux thérapies innovantes, tout en réduisant la facture de médicaments, et de faire en sorte que la Belgique reste en tête en matière de développement de nouveaux médicaments.

Les pouvoirs publics ont quant à eux fait environ 29,8 millions d'euros d'économies. Cette campagne s'inscrit dans le cadre du Pacte d'avenir conclu avec l'industrie pharmaceutique au profit du patient.Au total, les différentes mesures qu'il contient ont fait baisser la facture de 23 millions d'euros pour le patient et de 89,4 millions d'euros pour les pouvoirs publics. "Ceci prouve que réformer en faisant appel à des idées novatrices et en collaborant avec nos entreprises peut donner lieu à une situation dont chacun sort gagnant, les patients comme les pouvoirs publics", se félicite la ministre, interrogée mardi en commission de la Santé publique de la Chambre sur ce Pacte d'avenir. Signé en juillet dernier, celui-ci prévoit notamment de donner au patient un accès plus rapide aux thérapies innovantes, tout en réduisant la facture de médicaments, et de faire en sorte que la Belgique reste en tête en matière de développement de nouveaux médicaments.