Les représentants des médecins et des mutuelles avaient bouclé en décembre dernier un accord médico-mutualiste pour l'année 2020. À titre d'exemple, en 2020, la consultation chez un généraliste conventionné est passée à 26,78 euros, soit une hausse de 51 cents, prise en charge par l'assurance-maladie (la part payée par le patient ne change pas).

Les médecins qui adhèrent à l'accord médico-mut s'engagent à respecter ces tarifs et avaient jusqu'au 28 février pour signifier s'ils se conventionnent ou pas.

L'Inami vient de publier les chiffres d'adhésion. Sur l'ensemble du pays, 86,32 % des médecins ont choisi l'adhésion, un taux comparable à ceux des précédents accords. Le taux d'adhésion est cette année de 82,48 % à Bruxelles, de 85,47 % en Flandre et de 88,35 % en Wallonie.

Pour 2020 comme pour les précédents accords, le taux d'adhésion est plus élevé chez les généralistes (91,89 %) que chez les spécialistes (82,75 %). Dans trois spécialités, une majorité de médecins ont rejeté la convention médico-mut : la chirurgie plastique (53,82 % de rejet), l'ophtalmologie (57,50 %) et la dermatologie-vénérologie (66,43 %).

Les représentants des médecins et des mutuelles avaient bouclé en décembre dernier un accord médico-mutualiste pour l'année 2020. À titre d'exemple, en 2020, la consultation chez un généraliste conventionné est passée à 26,78 euros, soit une hausse de 51 cents, prise en charge par l'assurance-maladie (la part payée par le patient ne change pas). Les médecins qui adhèrent à l'accord médico-mut s'engagent à respecter ces tarifs et avaient jusqu'au 28 février pour signifier s'ils se conventionnent ou pas. L'Inami vient de publier les chiffres d'adhésion. Sur l'ensemble du pays, 86,32 % des médecins ont choisi l'adhésion, un taux comparable à ceux des précédents accords. Le taux d'adhésion est cette année de 82,48 % à Bruxelles, de 85,47 % en Flandre et de 88,35 % en Wallonie. Pour 2020 comme pour les précédents accords, le taux d'adhésion est plus élevé chez les généralistes (91,89 %) que chez les spécialistes (82,75 %). Dans trois spécialités, une majorité de médecins ont rejeté la convention médico-mut : la chirurgie plastique (53,82 % de rejet), l'ophtalmologie (57,50 %) et la dermatologie-vénérologie (66,43 %).