Les femmes n'y vont pas par quatre chemins pour raconter leurs anecdotes. En 134 caractères, le langage est parfois cru, mais a le mérite d'interpeler. Le nombre impressionnant de Tweet publié en 24 heures prouve que même en 2014, il existe encore des sujets tabous concernant le corps des femmes. La contraception, l'avortement, l'homosexualité ou encore le non-désir d'enfant restent des questions délicates auxquelles les médecins ne répondent pas toujours avec tact. La preuve...

Les femmes n'y vont pas par quatre chemins pour raconter leurs anecdotes. En 134 caractères, le langage est parfois cru, mais a le mérite d'interpeler. Le nombre impressionnant de Tweet publié en 24 heures prouve que même en 2014, il existe encore des sujets tabous concernant le corps des femmes. La contraception, l'avortement, l'homosexualité ou encore le non-désir d'enfant restent des questions délicates auxquelles les médecins ne répondent pas toujours avec tact. La preuve...