Une analyse effectuée par JAMA Pediatrics, à partir de dizaines d'études sur l'impact du temps passé sur les écrans, suggère que les types d'écrans utilisés par les enfants (plutôt que le temps total passé à les regarder) semblent avoir une plus grande incidence sur les apprentissages, rapporte le Time.
...

Une analyse effectuée par JAMA Pediatrics, à partir de dizaines d'études sur l'impact du temps passé sur les écrans, suggère que les types d'écrans utilisés par les enfants (plutôt que le temps total passé à les regarder) semblent avoir une plus grande incidence sur les apprentissages, rapporte le Time.Le document examine les résultats de 60 études. Elles ont été publiées entre 1958 et 2018 et concernent plus de 480 000 enfants âgés de 4 à 18 ans et vivant dans 23 pays. Les auteurs ont également réalisé une analyse statistique sur environ la moitié des résultats de ces études, comprenant environ 106 500 personnes, afin d'approfondir le lien entre le temps passé devant les écrans et les performances scolaires.Lors de la mise en commun des résultats de ces études, les auteurs n'ont pas trouvé de lien fort entre la durée totale passée devant les écrans et les résultats scolaires, contrairement aux études antérieures sur le sujet. L'étude a toutefois révélé des effets spécifiques associés à l'utilisation de certains écrans en particulier. Passer plus de temps devant la télévision est associé à des notes linguistiques, mathématiques et des résultats d'examens plus faibles, selon l'étude. Plus précisément, les notes des adolescents semblaient pâtir davantage d'un usage prolongé de la télévision, que celles des jeunes enfants. Peut-être parce que les jeunes enfants, qui apprennent à répéter, sont plus susceptibles de tirer des avantages éducatifs de la télévision, écrivent les auteurs. Les adolescents américains âgés de 15 à 19 ans passent plus de deux heures par jour à regarder la télévision en moyenne, d'après les données du Bureau of Labor Statistics. L'enfant moyen de huit ans ou moins fait à peu près la même chose, selon Common Sense Media. En Belgique, les enfants entre 4 et 11 ans regardent la télévision 1h42 par jour en moyenne, les 12-17 ans la regardent 1h18 et les 18-24 ans 1h24.Selon les auteurs, le fait de jouer à des jeux vidéo, ce à quoi les enfants consacrent environ 40 minutes par jour, est également lié à des notes scolaires plus faibles, mais pas à une performance mathématique et linguistique plus faible. Ici aussi, les résultats étaient plus probants chez les adolescents que chez les plus jeunes, indique le journal.Cette analyse ne prouve toutefois pas la relation de cause à effet. Les scientifiques ne savent pas non plus pourquoi certains écrans sont plus fortement corrélés aux résultats scolaires des enfants que d'autres. Il est possible que le temps excessif passé devant un téléviseur ou un ordinateur empêche les enfants d'adopter des comportements plus productifs, comme étudier, dormir ou faire de l'exercice, écrivent les auteurs. Le fait de regarder la télévision en excès peut également diminuer la capacité d'attention ou perturber le développement cognitif, indique le journal.Bien que le document n'ait pas révélé de liens étroits entre la performance scolaire et le temps passé sur Internet ou les médias sociaux, les auteurs soulignent que les études sur ces activités méritent d'être approfondies, d'autant que leurs effets peuvent fortement dépendre de la manière dont les appareils mobiles sont utilisés. Cela vaut également la peine de limiter le temps passé devant les écrans de manière générale pour les enfants, car le comportement sédentaire est lié à toute une série de problèmes de santé physique et mentale. L'American Academy of Pediatrics recommande aux enfants âgés de deux à cinq ans de ne pas passer plus d'une heure par jour devant un écran, et ajoute que les parents devraient également limiter l'utilisation des enfants plus âgés.En Belgique, il est recommandé d'éviter tous les écrans avant 3 ans et d'en limiter l'utiliser ensuite en fonction de l'âge.