L'interdiction faite aux hommes homosexuels de donner leur sang est justifiée par le fait qu'ils auraient un comportement sexuel à plus haut risque de contamination par le sida ou les infections sexuelles transmissibles que les hétérosexuels.

Cette exclusion à vie va désormais être réduite à un an après le dernier rapport homosexuel.

L'autorisation de donner son sang sous condition s'appliquera aussi aux personnes ayant eu recours à la prostitution ou ayant eu un partenaire qui consomme de la drogue.

La loi prévoit également que certains patients souffrant d'hémochromatose héréditaire pourront donner leur sang prélevé pour raisons thérapeutiques. Jusqu'à présent, ce sang était détruit.

La Croix-Rouge est prête à accueillir les nouveaux donneurs. Toutes les brochures et questionnaires ont été adaptés, assure l'organisation.

L'arrêté d'exécution devrait être publié pour la fin de l'année, espère la porte-parole de la ministre de la Santé Maggie De Block.

L'interdiction faite aux hommes homosexuels de donner leur sang est justifiée par le fait qu'ils auraient un comportement sexuel à plus haut risque de contamination par le sida ou les infections sexuelles transmissibles que les hétérosexuels.Cette exclusion à vie va désormais être réduite à un an après le dernier rapport homosexuel. L'autorisation de donner son sang sous condition s'appliquera aussi aux personnes ayant eu recours à la prostitution ou ayant eu un partenaire qui consomme de la drogue.La loi prévoit également que certains patients souffrant d'hémochromatose héréditaire pourront donner leur sang prélevé pour raisons thérapeutiques. Jusqu'à présent, ce sang était détruit.La Croix-Rouge est prête à accueillir les nouveaux donneurs. Toutes les brochures et questionnaires ont été adaptés, assure l'organisation.L'arrêté d'exécution devrait être publié pour la fin de l'année, espère la porte-parole de la ministre de la Santé Maggie De Block.