"En Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), le nombre d'élèves ayant déjà consommé du cannabis a chuté d'environ 3%. Le nombre d'élèves affirmant en consommer entre une fois par semaine et une fois par jour a diminué de 1,5%", explique Miguel Rwubu, d'Eurotox, l'observatoire socio-épidémiologique alcool-drogues en FWB.

Enfin, en Flandre, si une enquête de l'Association flamande pour les problèmes d'alcool et autres drogues (VAD) a montré un recul au cours des dix dernières années de l'expérimentation et de la consommation régulière de cannabis chez les élèves interrogés, on parlera plutôt de stabilisation pour ces cinq dernières années, précise-t-on au VAD.

"En Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), le nombre d'élèves ayant déjà consommé du cannabis a chuté d'environ 3%. Le nombre d'élèves affirmant en consommer entre une fois par semaine et une fois par jour a diminué de 1,5%", explique Miguel Rwubu, d'Eurotox, l'observatoire socio-épidémiologique alcool-drogues en FWB. Enfin, en Flandre, si une enquête de l'Association flamande pour les problèmes d'alcool et autres drogues (VAD) a montré un recul au cours des dix dernières années de l'expérimentation et de la consommation régulière de cannabis chez les élèves interrogés, on parlera plutôt de stabilisation pour ces cinq dernières années, précise-t-on au VAD.