A en croire l'enquête du Magazine Médor consacrée à la consommation d'alcool, seuls 5% des personnes interrogées ne boivent pas. Les Belges ont donc l'impression de boire trop d'alcool. C'est le cas de 62% d'entre eux . Près d'un tiers des répondants estiment d'ailleurs qu' "il est impossible de réussir sa vie sociale sans picoler" et la moitié déclarent s'être sentis "obligés de boire de l'alcool pour ne pas avoir l'air rabat-joie", notamment dans un contexte professionnel.

Même si l'on boit trop, 80% des répondants affirment pouvoir arrêter. Sous cette consommation parfois regrettée, explique Médor, "il y a une forme de violence désinhibée. Un quart des répondants admettent avoir déjà fait subir des violences physiques ou verbales à leur partenaire et un tiers déclarent en avoir été victimes. Avec une différence entre les femmes et les hommes". Les résultats complets ainsi que les chiffres exhaustifs de l'enquête du Magazine Médor sont accessibles sur son site Internet.