Vous n'avez pas encore de projets pour la Saint-Valentin ? Alors nous vous conseillons de regarder un épisode de la fantastique, mais très sombre série Black Mirror sur Netflix. Et pas n'importe quel épisode, mais 'Hang the DJ' (saison 4, épisode 4). Il s'agit d'un système de rencontre futuriste où les participants sont couplés durant une période différente à chaque fois. Ils ont tous un appareil - le Coach - qui leur dit combien de temps durera leur relation, jusqu'à la seconde près. Lorsque le temps est expiré, on passe au compagnon suivant. Et ce jusqu'à ce que, grâce à toutes les données recueillies, on tombe enfin sur l'amour de sa vie.
...

Vous n'avez pas encore de projets pour la Saint-Valentin ? Alors nous vous conseillons de regarder un épisode de la fantastique, mais très sombre série Black Mirror sur Netflix. Et pas n'importe quel épisode, mais 'Hang the DJ' (saison 4, épisode 4). Il s'agit d'un système de rencontre futuriste où les participants sont couplés durant une période différente à chaque fois. Ils ont tous un appareil - le Coach - qui leur dit combien de temps durera leur relation, jusqu'à la seconde près. Lorsque le temps est expiré, on passe au compagnon suivant. Et ce jusqu'à ce que, grâce à toutes les données recueillies, on tombe enfin sur l'amour de sa vie.De telles histoires sont une pure horreur pour les romantiques, mais la réalité commence à dangereusement s'en rapprocher. Des chercheurs américains ont mis au point un algorithme qui analyse les conversations des couples et prédit l'évolution de leur relation: seront-ils encore ensemble dans deux ans, ou seront-ils déjà dans les bras d'une autre personne ?Les chercheurs ont suivi 134 couples en thérapie, tous mariés depuis une dizaine d'années en moyenne. Pendant deux ans, certaines conversations des couples ont été enregistrées : celles-ci portaient sur un thème sensible et se déroulaient sans le thérapeute. Comme les enregistrements s'étalaient sur une période de deux ans, les chercheurs disposent des données sur l'évolution de leur relation : ils savent donc quels couples se sont séparés, quels autres ont toujours des problèmes et quels sont ceux qui sont parvenus à les résoudre et à être à nouveau bien ensemble. "Nous avons fait analyser ces conversations à la fois par l'algorithme et par des psychologues cliniciens ", explique le professeur Shrikanth Narayananan de l'Université de Californie du Sud (USC). L'algorithme ne prenait en compte que les caractéristiques de la voix : intonation, timing, volume, etc. Il ne distinguait pas le contenu des conversations. Les psychologues pouvaient, eux, voir les images, ce qui leur permettait de tenir compte du langage corporel. Ce qui aurait dû leur donner un avantage, mais n'en fut pas vraiment un puisque l'algorithme s'est avéré meilleur juge pour prédire l'état futur de la relation. Pas de beaucoup, puisqu'il ne s'agit que de quelques pour cent, mais quand même. Cela prouve à quel point notre voix nous trahit. Et elle le fait sans que nous l'entendions nous-mêmes. Il y a par exemple ce qu'on appelle l'inclinaison spectrale. C'est une diminution de la fréquence de la voix à peine distinguable par l'oreille humaine. Un algorithme capte lui chaque détail et peut comparer les données très rapidement.L'algorithme est encore à l'étude, mais selon Narayananan de nombreuses applications sont envisageables. Notre manière de parler est une fenêtre sur notre esprit et elle trahit donc aussi le stress. Les algorithmes peuvent le détecter beaucoup plus facilement que les gens. Qui sait, à l'avenir, nous nous promènerons tous avec une montre connectée qui nous préviendra des querelles à venir.Pour les amateurs de science-fiction, l'idée peut sembler tentante. Vous doutez de votre relation ? He bien, il suffit d'enregistrer votre voix et celle de votre partenaire et de les faire analyser par un ordinateur. Vous saurez ainsi directement si vous allez rester ensemble. De quoi vous permettre de réaliser de sérieuses économies en thérapie de couple. "Je ne voudrais pas d'un tel ordinateur dans mon cabinet", rit Rika Ponnet, sexologue et experte en relations interpersonnelles. "S'il dit que, dans deux ans, votre relation partira sur les roses, pourquoi devriez-vous encore faire un effort ? Alors qu'il y a toujours une marge d'erreur dans ce genre de prévisions.""Par contre, c'est vrai que notre façon de communiquer trahit beaucoup de notre relation" nuance Rika Ponnet. Par exemple, beaucoup de gens remarquent que leur partenaire les trompe rien qu'en observant sa manière de communiquer et son langage corporel. Mais le résultat d'un algorithme est beaucoup trop noir et blanc pour traiter des relations humaines, souvent si grises. Et puis c'est considérer la séparation comme un échec. C'est un malentendu très fréquent. Le but ultime de la thérapie de couple n'est pas que les gens restent ensemble. Tous les résultats se valent du moment que les patients s'y retrouvent. La recherche montre que la thérapie relationnelle est toujours utile, même si vous savez à l'avance que la relation est vouée à l'échec. Elle réduit les souffrances des (ex) partenaires et rend la séparation moins douloureuse. Et les gens se sentent aussi plus en paix avec la rupture parce qu'ils savent qu'ils ont fait de leur mieux. C'est une tout autre histoire que de se séparer à la va-vite simplement parce qu'un ordinateur le recommande".