Les députés se penchaient ce lundi matin sur une proposition de loi de la majorité pour permettre l'usage de ces testes rapides. Ils permettent en une heure à peine de déceler les protéines du coronavirus, soit bien plus vite que les tests PCR classiques.

Les mesures contenues dans la proposition sont des mesures d'urgence. Elles ne seront d'application qu'aussi longtemps que durera la crise actuelle.

Le texte contient également un volet portant sur l'enregistrement et le traitement des vaccins, point d'orgue de la le stratégie de vaccination.

Il a reçu lundi un appui unanime des commissaires, à l'exception d'une abstention du PTB. Le texte doit encore être approuvé en séance plénière.

Les députés se penchaient ce lundi matin sur une proposition de loi de la majorité pour permettre l'usage de ces testes rapides. Ils permettent en une heure à peine de déceler les protéines du coronavirus, soit bien plus vite que les tests PCR classiques. Les mesures contenues dans la proposition sont des mesures d'urgence. Elles ne seront d'application qu'aussi longtemps que durera la crise actuelle. Le texte contient également un volet portant sur l'enregistrement et le traitement des vaccins, point d'orgue de la le stratégie de vaccination. Il a reçu lundi un appui unanime des commissaires, à l'exception d'une abstention du PTB. Le texte doit encore être approuvé en séance plénière.